Partagez|
MessageSujet: Le gars et/ou la fille sur le magazine que tu lis tous les jours Dim 26 Nov - 1:45
Kitsu

“ I can’t… I just can’t… This is too cruel a reality, please tell me this is all just a dream… ”






Kitsu, Mirellia Fumetsu



110 ans Masculin Kitsune Model/Masuku Argos Illusoire

Peau : Blanche Taille : 5’7 pieds Corpulence : Svelte Cheveux :  Longs et bruns Yeux : Bleus Forme non-humaine : Renard à neuf queues blancs avec des marques rouges et une femme aux cheveux bruns longs, yeux bleus, avec des oreilles et neuf queues de renard blanches et une poitrine volumineuse. Signe(s) distinctif(s) : Le tatouage de la Famille sur le dos. À minuit, une horloge avec 50 chiffres apparait sur son cœur et sa seule aiguille pointe le 33.

∞ Caractère

Kitsu est un kitsune qui adore les blagues et jouer des tours. Ses blagues sont souvent moqueuses et sombres, ce qui ne plait pas à tout le monde. Il adore la nouveauté et peut devenir facilement excité. Il aime agir de manière séductrice et sensuelle, mais seulement sur ceux qu’il trouve attirant. Et il ne veut pas rien dur. C’est juste pour s’amuser. Il prend ses deux jobs très au sérieux, ainsi que l’entrainement et les études. Si, parfois, il peut sembler maternel, c’est parce qu’il est en train d’agir comme une mère. Il adore les enfants. Il adore également danser, peinturer et s’amuser. Kitsu est extrêmement loyal envers sa Famille et adopte leurs traditions et leurs valeurs. Il est plutôt narcissique et arrogant.



∞ Histoire

Comme l'histoire est trop longue, elle sera postée à la suite de ce message.

∞ Aspect social

Pas mal tout le monde connaît Kitsu dans la ville d’Argos. Il est sur toutes les photos de mode, il fait partit de toutes les parades de mode, il est le modèle de tous les meilleures peintres et sculpteurs, il est partout, sous forme mâle ou femelle. Il est également connu pour être membre de la Famille Fumetsu. Kitsu est également un informant, il est donc primordial qu’il sache parler toutes les langues. Mais sa langue natale est l’angélique. Kitsu fait partie de la Famille Fumetsu, l’argent est son dernier problème. Kitsu, comme la Famille Fumetsu, veut refaire les sceaux des dragons, mais si ça ne marche pas, il planifie s’enfuir avec sa Famille loin d’Argos.


par humdrum sur ninetofivehelp
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 26/11/2017
Localisation : Somewhere~
Noble
MessageSujet: Re: Le gars et/ou la fille sur le magazine que tu lis tous les jours Dim 26 Nov - 1:47
Kitsu
∞ Histoire

La soirée allait bien pour tout le monde. Les deux Familles célébraient l’unissons à venir, bien que ni l’une ni l’autre n’était heureuse. Au loin, l’homme et la femme de l’heure parlait en se regardant amoureusement. Dans le ventre de celle-ci, un fœtus commençait tout juste à grandir. Oh. Il était temps de se mêler à leur Familles et à socialiser poliment. L’homme alla de son côté pour aller parler aux Mizzryms. La femme alla du sien pour aller parler aux Fumetsus. Elle ne connaissait pas grand-chose sur la Famille ou ce qu’il se passait chez eux, comme tout le monde, mais elle s’en préoccupait très peu. Elle était en amour. Quelque chose devint claire alors qu’elle parlait aux cousins. Beaucoup de compétition semblait exister chez les jeunes membres. De la jalousie envers l’homme qu’elle allait marier, même.

Personne ne s’y attendait et personne ne compris sur le coup. C’est toujours comme ça avec les animaux fantastiques. Une simple déclaration et pouvaient changer la vie de la majorité des gens à jamais. Un homme vint lui prendre la main et déclaration simplement qu’il aurait aimé qu’elle aille son enfant et un autre, comme pour se prouver (Se prouver de quoi? Comme si une femme pouvait comprendre l’égo des hommes!) lui prit l’autre main en lui demandant d’avoir le sien.

SCANDAL! La femme enceinte et en amour était maintenant enceinte de deux autres hommes! Les deux Familles se crient après, la dispute devient violente, les femmes partent et les hommes les suivre peu après. Chacun avec leur Famille respective.

IDIOTS! IMBÉCILES! SAUVAGES!

Ce sont les mots que la femme enceinte criait après les Fumetsus. Le mariage fut annulé. Les tensions entre les deux Familles grandirent et devinrent mortelles. Assassinats, sabotages, cambriolages. L’amour était mort, avec des cousins pareils? Non monsieur! Que faire des bébés? L’avortement était hors de question. Le public doit rester dans le secret de ce scandale! La femme fut donc obligée de rester dans le manoir, le temps que les enfants viennent au monde.

Et c’est l’histoire de comment Ryuu, Kitsu et Jiki sont venus aux mondes. Tous des demi-frères, mais pourtant triplet. Mirellia Mizzrym, leur mère, n’a jamais aimé les enfants. Et sa grossesse l’avait rendu très amère. C’est pourquoi elle nomma ses enfants ainsi. Après avoir côtoyer Nobu, le père de Jiki et l’ancien fiancé de Mirellia, elle apprit certain mot dans l’ancienne langue de la famille Fumetsu. Elle apprit entre autres que Ryuu signifiait ‘’dragon’’, ce qu’elle nomma son aîné qui était un dragon. Elle apprit que Kitsu signifiait ‘’renard’’, ce qu’elle nomma se second qui était un renard à neuf queues. Et elle apprit que Jiki signifiait ‘’porcelaine’’, ce qu’elle nomma son dernier qui était un doll.

Le manque d’affection et de réflexion qu’elle a donné aux noms de ses fils n’était pas la seule fois que la mère fut froide envers eux. Kitsu et ses frères furent isolés et gardé secret et silencieux pendant 5 ans. Leur mère était distante et froide, et leur portait que rarement d’attention. Elle était sévère envers eux mais complètement désintéressée également. Les 5 ans que les deux Familles eurent de guerre froide furent finalement terminées avec un traité. Un traité qui déclarait que Ryuu, Kitsu et Jiki était pour aller vivre et prendre le nom des Fumetsus et que personne ne devait être mis au courant de leur sang Mizzrym.

Ainsi. La vrai vie de Ryuu, Kitsu et Jiki commença enfin. La demeure des Fumetsus était plus éloignée des quartiers riches, plus isolée, fidèle à leur tendance à ne pas révéler grand-chose et à garder leurs vies secrètes du public et des autres Familles. Le bâtiment était fait sur le long et, donc, n’avait aucun étage, mais elle était tout de même gigantesque. Le style de vie et le manoir sont également très différents de la population et Kitsu avait vraiment eu l’impression d’être plongé dans un nouveau monde.

Les triplets furent apportés à leur père respectif. Ces derniers étaient tous cousins et s’aimaient beaucoup, mais été très compétitif et avaient peu de limite. Ce qui a causé la guerre froide entre les deux Familles. Mais maintenant que tout cela était derrière eux, ils avaient repris leurs petites compétitions et leurs moqueries habituelles. Comme leurs fils étaient des triplets, ils décidèrent de vivre ensemble, pour les élever ensemble. Rapidement, leur relation devint très intime et les trois frères furent élevé par trois pères en amour.

Nobu, l’ancien fiancé de Mirellia, était humain et le père de Jiki. Hikaru était un dragon et le père de Ryuu. Tandis que Ren était un renard à neuf queues et le père de Kitsu.

Il est important de savoir que la Famille Fumetsu est une famille très à cheval sur les traditions. C’est entre-autre pourquoi ils sont si réservés. Leur culture date de plus de 100 000 ans. Une fois entré dans la Famille, il est difficile d’en ressortir. Ils sont très fiers de leurs nombreuses traditions et bien que la Famille possède de toutes les races, elle est majoritairement une Famille d’animaux fantastiques.

La Famille spécialise en combat. Elle peaufine et utilise de très anciennes techniques de combats qu’elle garde jalousement. Ils sont l’armée de la ville. Elle possède également une équipe spécialisée en mission délicate et dont la mission est d’aider les contrées alliées lorsqu’elles en ont de besoin. Cette équipe se nomme Masuku. Ce qui signifie simplement masque. Mais c’est une des équipes les plus efficaces de la cité. Masuku possède trois membres. Un qui se spécialise en combat, un qui se spécialise en magie et un qui se spécialise en recueil d’informations et infiltration.

Les Masukus de cette génération étaient les parents des triplets. Et, pour préparer la prochaine génération, ils entrainèrent leurs fils pour prendre la relève. Nobu, le mage, entraina Jiki dans la magie. Hikaru, le guerrier, entraina Ryuu dans l’art du combat. Et Ren, l’informant, entraina Kitsu dans l’art de la subtilité, du déguisement et le fit étudier comme jamais pour être sûr qu’il en sache toujours plus que son adversaire.

Avec l’aide de Ren, Kitsu apprit les langues, les monstres qui rôdent Beandre, les racines de chaque Famille, les histoires des familles mafia qui rôdent dans l’ombre de Beandre, les familles royales des autres contrées et leurs propres problèmes… Il y avait beaucoup à couvrir, mais Kitsu a toujours été quelqu’un d’enthousiaste, peu importe ce qu’il faisait. Il aimait s’amuser, rire, jouer des tours mais également apprendre. Pour la simple raison qu’il adorait sa Famille, sa culture et qu’il voulait tout faire ce qui était en son pouvoir pour l’aider. Alors étudier était un sacrifice mineur.

Les triplets grandir et devinrent très proches. Et ils adoraient leurs pères. Ils adoraient leur Famille, bien qu’elle soit sévère sur bien des points. Ils avaient bien hâte de prendre la relève de leurs pères.

Ce qu’ils n’avaient pas réalisé, c’était que prendre la relève des Masukus signifiait que le Masuku de la magie était mort. Pourquoi? La Famille est une Famille avec des membres majoritairement immortel. En temps normal, les Masukus ne devraient pas avoir besoin de changer de génération. Mais le Masuku de la magie doit posséder la capacité de contrôler au moins, un élément, puisque la magie élémentaire est si puissante mais si rare. Les faes sont obligés de contrôler l’élément de leur race et ni les anges ni les animaux fantastiques ne peuvent contrôler la magie élémentaire. Alors le Masuku de la magie doit être humain ou, à présent, un doll. Mais les humains ne vivent vraiment pas longtemps. Et donc, c’est ainsi que les Masukus changent de génération en génération.

Nobu mourra alors que les triplets avaient 46 ans.

Les frères étaient dévastés, bien sûr, mais Nobu se faisait vieux et tout le monde savait qu’il allait bientôt mourir. Hikaru et Ren étaient inconsolable pendant des mois. Et Ryuu, Kitsu et Jiki héritèrent des trois masques des Masukus.

Les trois frères étaient terriblement actifs. Ils étaient déterminés et voulaient vraiment bénéficier la Famille. Ils prenaient toutes les missions possibles, que ce soit une simple mission de retrouver un homme disparu ou d’éliminer un groupe de nécromanciens fanatiques. Ils ne perdaient pas de temps et se promenait dans tout Beandre pour aider leurs alliés. La réputation des Fumetsus étaient déjà excellente, reconnu comme des alliés fidèles et efficaces. Mais avec l’augmentation d’activités des triplets, leur réputation atteint des nouveaux niveaux. Tout le monde était heureux des nouveaux Masukus.

En attendant leur prochaine mission, les triplets entendirent un informant parler avec leur chef. Apparemment, un ennemi de la Famille avait été repéré dans un des villages des côtes de l’est du continent. Un ennemi que tout le monde dans la Famille évitait de mentionner. Car il y a 30 000 ans, un membre de la famille, un renard à neuf queues, massacra le conseil des anciens dans un bain de sang et assassina la tête de la Famille de l’époque. Il n’a jamais été attrapé, ses illusions trop puissantes, il s’enfuit et disparut. Rarement qu’on entendait de lui. Mais ce scandale fut le plus terrible de la Famille Fumetsu. La Famille sombra presque, mais elle réussit à se relever et à revenir plus forte que jamais.

Et on l’avait repéré.

Celui qu’on appelait Yami no Chi. Ou ‘’Blood of Darkness’’. Parce qu’il possédait le même sang qu’eux, même il était teinté par les ténèbres.

Masuku voulut prendre la mission. Trouver le traître et le tuer! Mais les anciens et le chef leur dire non. Leurs pères également. C’était ridicule! Cet homme avait fait un tel crime, on savait où il était et on n’essaierait même pas de l’éliminer une fois pour toute?? Les protestations disaient ‘’Vous n’avez que 77 ans, il en a 36 700, vous n’avez aucune chance de le vaincre, c’est du suicide.’’

Les triplets étaient têtus et leur loyauté à la Famille était sans limite. Juste PENSER à ce que cet homme avait fait les faisaient entrer dans une rage noire.

Ils partirent à la mission sans le dire aux autres.

Kitsu allait utiliser ses illusions et ses talents pour récupérer des informations et le retrouver.

Jiki allait l’attaquer avec sa magie.

Ryuu allait l’achever avec son katana.

Aussi simple que ça. De plus, Kitsu était également un renard à neuf queues, les illusions, ça le connaissait.

Bien évidemment, les choses n’allèrent pas comme prévu pour les trois frères.

Tout alla bien au village. Mais une fois dans la forêt, à la recherche du lieu où le Yami no Chi avait été vu, ils réalisèrent que les environs étaient bien plus dangereux que prévu. La forêt menait à un marécage, leur destination. Arrivés là-bas, des araignées géantes les attaquèrent, des esprits maléfiques, même des monstres aussi rares que des imurus, et les lieux empestaient de gogliks. Pourquoi est-ce que le Yami no Chi était venu ici était un mystère… Les frères étaient épuisés, blessés et affamés, ayant perdu leurs rations durant l’une des batailles. Les marécages étaient bien trop dangereux pour eux. Mais malgré tout, ils se tenaient les coudes et restaient calmes. Ils commençaient à se demander si ce ne serait pas mieux d’abandonner.

Puis un goglik arracha le tendon du pied droit de Kitsu lors d’un combat. La blessure s’infecta rapidement et ils n’avaient plus rien pour la soigner. Ils décidèrent donc de retourner au village. Mais ils s’étaient perdus il y a bien longtemps. Ils n’étaient pas sûr d’où ils allaient. Kitsu devait être surveillé en tout temps à cause de sa blessure. Il ne pouvait pas marcher sans aide.

Alors qu’il longeait un ravin de gaz poison, Jiki en avant, Ryuu aidant Kitsu à marcher, le sol céda. Et les deux plus vieux furent forcé de regarder avec horreur leur petit frère disparaître dans le nuage de gaz du ravin.

Le monde n’arrêta pas de bouger pour Jiki. Jiki ne poussa même pas de cri. Tout était toujours tout aussi paisible. Mais les deux frères restants était à bout.

-We… We gotta do something! We gotta help him!!!

Ryuu se mordit la lèvre un instant. Son regard durcit et il continua d’avancer, forçant Kitsu a faire de même.

-R-Ryuu!! Fly in there!! Go save him!!!

-It’s too late Kitsu! Those gaz are poisonous! He’s dead!

-Y-You don’t know that…!

-KITSU!! We gotta get you back to the village! You’re gonna die, you’re already turning pale! I’m not losing another brother! You hear me?!!


Kitsu se tut un moment. Et d’une voix tremblante il souffla :

-H-He’s not dead…

Ils continuèrent la route ainsi. Cette même discussion répétée encore et encore, Kitsu insistant que Jiki n’était pas mort et Ryuu lui disant de faire face à la réalité. La condition de Kitsu ne s’améliorait pas. De jour en jour il devenait de plus en plus pâle et faible. Au point où Ryuu finit par le laisser seul sur un rocher, caché, pour aller chasser. En lui disant de crier s’il y avait quelque chose, Ryuu partit.

Les pensées de Kitsu s’emplirent de Jiki. Il était certain que Jiki n’était pas mort. Qu’il fallait aller l’aider.

Kitsu se figea soudainement en sentant un souffle derrière son cou.

-Well, hello there~.

~~~~~


Kitsu était né dans un village kitsune prospère et silencieux de la contrée. Enfant unique de ses parents, il était reconnu dans le village comme étant le plus beau kitsune du village. Beaucoup tentaient de le courtiser, mais aucun n’arrivait à voler le cœur du kitsune blanc. Puis un jour, des samouraïs de la ville arrivèrent au village. Ils avaient été chargés de terrasser le dragon qui terrorisait les villageois récemment. Pour les remercier, les villageois les accueillir dans leurs maisons et leurs offrirent une place où dormir et de quoi manger.

Kitsu et ses parents accueillir Darius.

Cheveux noirs, yeux rouges et intenses, corps parfait. Darius attirait absolument tout le monde au village. Extrêmement charismatique, il était confiant et arrogant. Mais ça faisait partie de son charme, selon Kitsu. Oui, même le plus beau des kitsunes du village était attiré par le plus sexy samouraïs de la troupe. Et même si Kitsu avait remarqué les regards prolongés que Darius lui donnait, il faisait semblant de ne rien voir. Un kitsune devait savoir se laisser désirer, non?

Darius était confiant et fonceur. Il approcha directement Kitsu et commença ses avances avec confiance. Mais il était évident que Kitsu ne faisait que le moquer et jouer avec lui. Au lieu de le décourager ou de l’insulter, Darius apprécia le challenge et décida d’oublier les méthodes habituelles. Si Kitsu était aussi joueur, alors Darius allait l’être aussi!

C’est ainsi que Kitsu se réveilla un matin, leur invité semblant n’être nulle part, mangea son déjeuner, puis sortie dehors, seulement pour se retrouver nez à nez avec un poule. Et un Darius souriant à pleine dent en tenant la poule.

-What the—

-Come on! I’m taking you on a date, we’re going to get some eggs from the chickens!

Malgré les protestations de Kitsu, déclarant que ‘’non, il n’ira pas ramasser les œufs des poules’’ et que ‘’non, c’est pas une bonne idée de ‘date’ que Darius a’’, Darius le traîna au poulailler du village et les deux se ramassèrent dans la marde de poule à essayer de prendre leurs œufs sans se faire picorer. Ce qui résultat en un Kitsu mécontent et un Darius moqueur.

À la fin, ils ressortirent tous les deux du poulailler et Kitsu extrêmement tanné de sa journée. Leurs cheveux en bataille, leurs vêtements pleins de plumes et de marde, ils sentaient tous les deux terribles. Et alors qu’ils retournaient au village, Kitsu ne remarqua pas que Darius avait ralenti pour être à une bonne distance de lui, trop occupé à ruminer. Ce qu’il remarqua, par contre, c’est l’œuf qui explosa sur le derrière de sa tête.

Kitsu se retourna, scandalisé. Darius riait comme jamais à la face que faisait le kitsune blanc. Enragé, Kitsu lança à son tour un œuf sur le kitsune noir. Et ainsi commença une bataille d’œufs. Et honnêtement, Kitsu eu beaucoup de plaisir. La date avait été fantastique, bien que complètement random et sans but. Rien de romantique non plus. Mais il s’était amusé. Et même ramasser les œufs avaient été le fun. Regarder le grand et fort samouraï Darius se faire vaincre par un coq agressif avait été hilarant. Il était juste trop occupé à être fâché pour rire sur le moment.

Et Darius continua à apporter Kitsu dans toutes sortes de dates farfelues. Et Kitsu tombait en amour. Rapidement. À chaque date, il y avait plus de touché. À chaque date, les deux se rapprochaient de plus en plus. À chaque date, Kitsu oubliait un peu plus sa résolution d’être difficilement atteignable. À chaque date, ça avait moins d’importance. Jusqu’à ce que ça n’en ait simplement plus et que Darius l’embrassa.

Et Kitsu répondu au baiser.

Et ils ne pouvaient plus arrêter de se toucher.

Leur première fois (et en même temps celle de Kitsu) fut dans un champ, peuplé de vaches. Mais ça n’avait pas d’importance. La localisation était aussi farfelue que leurs dates et c’était parfait pour Kitsu. Tout était mémorable avec Darius et rien n’était normal. Comme quand il lui demanda de le marier en plein milieu d’une session de sexe intense. Kitsu éclata de rire. Darius protesta qu’il était sérieux. Kitsu répondit oui.

Les mariages kitsune étaient longs et élaborés. Et la cérémonie possédait beaucoup d’étapes. Mais c’était une manière de bonder avec leur autre moitié et de leur promettre l’éternité. Les traditions demandent entre autres que, lors de l’échange du baiser, le soumis envoie son orbe dans la bouche du dominant, et ce dernier l’avale, gagnant ainsi certains souvenirs et savoirs de son soumis. Cette étape consiste à prouver au dominant se fidélité et sa confiance en l’autre. C’est pour assurer le dominant que le soumis se donnera cœur et âme à lui et leurs enfants futurs.

Fidèles à eux-mêmes, après l’échange de l’orbe, Darius se lécha les lèvres et souri sensuellement à Kitsu :

-Mmmm~, I like where your mind is going after this…

-Yeaaah~? Think you can handle it~?

Darius éclata de rire. Et ainsi commença un mariage incroyable.

Après avoir vaincu le dragon, Darius se stationna au village pour protection et pour vivre avec son soumis. La protection était appréciée et Kitsu était vraiment heureux de ne pas avoir à dire au revoir à ses amis et ses parents. Darius partait souvent hors du village en mission ou dans la ville pour des réunions et chaque fois qu’il revenait, Kitsu était plus que content de le revoir et de l’aider à… Relaxer. Et malgré les années passé ensemble, Darius refusait de montrer sa forme féminine à Kitsu.

-I am a man of all man, damn it!

-A real man wouldn’t be scared of showing it to me~.

-I don’t need a woman’s form to please you sexually, come here, damn it!


Darius apprit bien des choses dans le domaine de la chambre à coucher à Kitsu… Il ne pouvait pas permettre son soumis d’être ennuyé, après tout. Kitsu ne gérait pas très bien l’ennuie. C’est pourquoi il aimait bien avaler l’orbe de Kitsu a presque tous les soirs. Il voulait faire sûr que Kitsu ne s’ennuyait pas. Ça ne dérangeait pas Kitsu, il lui avait promis fidélité et dévotion après tout.

C’est après 5 ans de mariage qu’ils décidèrent finalement de commencer à avoir des enfants. Sous sa forme de femme, Kitsu tomba finalement enceinte. Et Darius devint immédiatement surprotecteur tout en étant terriblement nerveux. Ce que Kitsu trouva hilarant, surtout de quelqu’un d’aussi vieux. Darius lui apporterait des millions de coussin chaque fois que le renard blanc s’assoyait, demandant s’il en avait assez mais sans vraiment écouter les réponses de son soumis. Kitsu devrait l’embrasser pour le calmer, mais surtout pour le faire taire.

Snow fut leur premier fils. Et deux ans plus tard, Devotion, leur première fille, vit le monde. Snow était tout d’abord très jaloux de Devotion et de l’attention que ses parents lui portaient. Chaque fois qu’il démontrait un signe de jalousie, Darius se mettait à le chatouiller jusqu’à ce que ses cris et ses rires se fasse entendre chez les voisins. Et Kitsu riait. Snow grandit et devint un garçon mature et réfléchit, alors que Devotion devint une fille curieuse mais toujours prête à aider autrui. Ils s’entendaient vraiment bien, malgré les jalousies du début, et étaient meilleurs amis.

Alors lorsque Kitsu fut enceinte de son troisième enfant, les deux plus vieux en firent leurs missions de protéger leur nouveau frère ou sœur, même s’il ou elle était encore dans le ventre de maman. Alors Kitsu se ramassa à se promener dans les rues avec trois renards surprotecteurs (parce que Darius avait une faiblesse, c’était bien un Kitsu enceinte, il ne pouvait juste pas se calmer), mais il trouvait ça hilarant.

Sun fut le prochain fils. Darius aime les noms avec une signification, ce qui explique les noms de leurs enfants. Snow et Devotion était fasciné par lui pendant un moment… Jusqu’à ce que la nouveauté du bébé disparaisse et ils sont retournés jouer ensemble, déclarant que ‘’Sun is boring.’’ Darius et Kitsu la rirent longtemps.

Deux ans plus tard, Hope et Moon furent nés. Des jumeaux, ce qui surpris un peu le renard blanc, mais c’était une bonne surprise. Après leur naissance, alors qu’il couchait sa nouvelle fille et son fils, Kitsu ne put s’empêcher de se dire qu’il n’aurait pas dû être surpris, puisque lui-même était un triplet.

Ce soir-là, Darius mangea l’orbe de Kitsu et ce dernier fit semblant de tenter de la reprendre pour pas rendre cela facile à son dominant.

-Raaaawm! Miam miam miam miam! That’s mine, all mine, all of you is mine~.

-Haha! Hey that orb is mine, I’m LETTING you have it~.

-Nope! Can’t hear you over the sounds of me eating you.


Darius procéda ensuite à ‘dévorer’ le cou de son Kitsu et à chatouiller ses côtes. Kitsu éclata de rire et tenta de se débattre, mais le samouraï était évidemment, bien plus fort que lui. Darius cessa finalement et posa son front sur celui de Kitsu, plongeant ses yeux rouges dans les yeux bleus du soumis.

-I love you… So, so much Kitsu…

Kitsu sourit doucement, attendrit par l’un des rares moments affectifs de Darius.

-I love you too, my brave samurai…

Ils étaient vraiment en amour. Et ils étaient le couple le plus populaire du village et la famille la plus enviée. Darius commença à embrasser le cou de Kitsu et glissa une main dans son kimono.

-Mmmm… Noo… Not tonight… The twins are draining me…

-You sure you don’t wanna make another baby right now~?

Kitsu rit un peu à cela :

-N-no. I’m already exhausted with two newborns, one two years old and our first two little monsters…

-Monsters?

-Yeah… They started playing with branches, doing as if it was their katana. They wanna follow in their father’s footstep…


Le sourire bien trop fier que Darius lui donna à ce moment obligea, par règle de relation amoureuse, Kitsu à frapper l’épaule de son dominant.

-Don’t be so proud!

-Hahaha! Why WOULDN’T I be proud?

Kitsu fit la moue à cela et Darius, par règle de relation amoureuse, d’embrasser les lèvres de son soumis. Alors qu’ils se donnaient des petits becs, Darius retenta sa chance en glissant sa main sur la fesse de Kitsu… Uniquement pour avoir sa main immédiatement frapper.

-I said no.

-But I promised you a huge family… Isn’t what you want?

-Yes, but let our babies some time to become children before that. We’ve got all eternity, right?


En voyant le regard attendrit que Darius lui donnât, Kitsu sût qu’il avait gagné la bataille et les deux amoureux se couchèrent.

Uniquement pour être réveillés deux heures après par les pleures de Moon. Mais c’est ça, la vie d’un parent.

Snow et Devotion devenait effectivement de plus en plus intéressé par le métier de leur père, alors que Sun, Hope et Moon était plus intéressé par les histoires que leur mère leur raconta. Si les plus vieux étaient des renards d’action, les plus jeunes étaient des renards rêveurs. Darius commença à entrainer les plus vieux et les plus jeunes aidaient Kitsu dans la cuisine ou dans les tâches ménagères.

Kitsu aimait bien lire sur le lit à la chandelle avant d’aller se coucher. Darius aimait bien voler l’attention que son soumit donnait à son livre pour l’avoir à lui tout seul. Kitsu aimait bien l’ignorer. Darius aimait bien insister. Généralement, il était capable de voir lorsque le renard blanc n’était pas d’humeur pour rien d’autre que lire et le laissait tranquille. Mais ce soir, il se coucha sur les jambes de Kitsu et fit la moue et regardant Kitsu, jusqu’à ce que celui-ci, ou celle-ci, puisque Kitsu avait envie d’être sous sa forme femelle cette soirée-là, soupire, dépose le livre et le regarde en croisant les bras sous sa poitrine.

-You know I love you right…?

-You better be.


Darius rit doucement à cela, puis replongea ses yeux dans les magnifiques yeux de son soumis.

-I wanna show you something, because you are very dear to me, and pride has nothing to do with anything when you’re in love.

Kitsu haussa un sourcil à cela. Poésie et romance n’était pas des mots associés avec Darius. Son homme était…

Son homme était…

Son homme était une femme. Une magnifique femme aux longs cheveux qui lui coulaient jusqu’aux fesses, aux yeux rouges perçants et à la peau aussi lisse et pure que… Quelque chose de lisse et pure. Kitsu connaissait rien de comme ça, mais maintenant il pouvait mettre la forme femelle de Darius dans cette liste apparemment. Du haut des cheveux d’ébènes, deux oreilles noires comme la nuit apparurent, suivirent de neuf queues de la même couleur.

Darius était magnifique, peu importe sa forme. Et le voir sous cette forme qu’il refuse normalement de prendre, rendait Kitsu très heureuse, très en amour et très excitée. C’était une preuve que Darius lui faisait confiance. Que Darius l’aimait au point qu’il acceptait de se montrer sous une forme qu’il juge ‘’vulnérable’’. Les deux femmes firent l’amour toute la nuit.

La cinquième grossesse mit au monde Destiny et cette dernière grandit pour être EXTRÊMEMENT maladroite. Et malheureusement pour elle, si elle ne trouvait pas rapidement un moyen de ne plus l’être, ses parents allaient finirent par l’enfermer dans la maison. Quand elle s’est plantée sur des roches près de la rivière et qu’en résultat sa tête était virée bleu et rouge à cause du sang, son père l’empêcha de sortir dehors toute seule. Quand elle est allée chercher un verre d’eau, a grimpé sur le comptoir, a glissé, et s’est cassé le bras en tombant, en plus de faire tomber un couteau dans sa cuisse, sa mère l’empêcha de se promener dans la maison toute seule. Petite Destiny était destinée à se faire mal…

Être une mère d’adolescents était pas facile. C’était avoir tes deux ados entrer dans la maison, l’hiver, leurs bottes pleines de neige et aller se faire à manger dans la cuisine, laissant toutes les armoires ouvertes et ne rangeant absolument rien, allant ensuite manger dans le salon où ils enlèvent leurs bottes et leurs manteaux et les jettent par terre. C’était leur crier après que tu leurs répète à tous les jours de se ramasser et qu’ils ne le font pas, et se faire totalement ignorer. C’était cacher les katanas que leur père leur avait donné et leur dire qu’ils ne les auront pas tant qu’ils ne t’auront pas prouvé qu’ils peuvent être responsables et capables D’ÉCOUTER. C’est avoir son mari tenter de te convaincre de leur redonner leur katana parce qu’ils ont besoin de s’entrainer. C’est de faire coucher ce même mari dans le salon pour ne pas te supporter dans une décision concernant les enfants. C’est d’avoir tes enfants finalement agir comme des renards à neuf-queues civils pendant un mois. C’est de redonner les katanas, satisfait et content d’avoir réussi son devoir en tant que parent. C’est d’avoir son mari te faire l’amour comme un Dieu pour se faire pardonner et te donner l’impression d’être le roi du monde. C’est d’avoir ta fille de 16 ans, le lendemain, laisser son manteau trainer dans l’entrer. C’est de péter les plombs pour de bon et de donner une fessée à ta fille de fucking 16 ans. C’est de plus jamais avoir à s’inquiéter que l’entrer traîne ou qu’il y est de la neige sur ton plancher propre parce que tes enfants sont traumatisés et aucun veulent avoir à vivre/revivre ça. C’est d’avoir ton foutu mari revenir d’une mission d’une semaine et marcher avec ses bottes pleines de neige jusqu’à la cuisine pour t’embrasser. C’est avoir du sexe vraiment kinky ce soir-là pour punir ton mari~…

Noël était définitivement la période de l’année préférée de Kitsu. Il adorait simplement donner des cadeaux à ses enfants. La célébration dédiée à la famille le rendait fou de joie et en conséquence, toute sa famille. Il se promenait dans la maison en chantant des chansons de Noël et décorait la place par-ci et par-là. Darius rapporta un sapin et toute la famille de décorèrent ensemble en chantant. Après que Destiny se soit planté et ait failli faire tomber le sapin, Darius et Kitsu entrèrent ‘’surprotecteurs mode’’ et la petite ne put se rapprocher du sapin que pour mettre l’étoile au bout, alors que son père la tenait. Sun s’amusait à raconter des faits et des histoires de Noël, le petit nerd, et Hope et Moon était accrochés à ses moindres paroles. Snow et Devotion se picossait et Darius envoyait des commentaires qui faisaient juste rendre les choses pires. Et Kitsu riait parce que c’était hilarant.

Darius s’approcha par derrière de l’amour de sa vie et l’enlaça avant de lui donner un bec sur la joue.

-So. Are we to expect your parents tonight?

-I told you this morning! My dads are… Oh no! I only prepared seats for ten…


Darius le tourna de bord et l’embrassa pour le calmer, l’incitant en faire sortir son orbe et la dévora. Il licha ses lèvres et offrit un sourire réassurant à Kitsu :

-It’s gonna be fine… Don’t worry. Speaking of, are we going to announce them this…?

Le renard noir posa une main sur le ventre de son soumis et Kitsu sourit en jetant un coup d’oeil à ses enfants bruyants.

-We should tell all of them on Christmas.

Et ainsi, ce Noël, la sixième grossesse de Kitsu fut annoncée et accueillit avec beaucoup d’excitation par tout le monde.

Peu après Noël, Devotion devint finalement une samouraï (bien qu’encore en training) comme son frère deux ans avant elle. Et Darius eut beaucoup de difficulté à l’accepter. Ce qui était ridicule parce que c’est lui-même qui l’entrainait et Kitsu lui dit ça, simplement pour se faire répondre qu’il aimait juste pas avoir ses enfants s’éloigner de lui, ce qui lui mérita une taloche derrière la tête de la part de son soumis, lui disant qu’il avait pas eu autant de difficulté avec Snow et qu’il était juste con.

Faith fut la septième petite boule de joie qui entra dans la vie de Kitsu, et celle de son gros renard rien qu’à lui, bien sûr. Et la petite était extrêmement silencieuse. Un grand changement ses autres enfants turbulents. En changeant la couche de la petite, sur le sol de la cuisine, Kitsu parla à sa petite cocotte qui l’observait avec ses grands yeux gris-bleus en silence:

-Well… After six I finally manage to do one right, huh~? But seriously, how is it that you’re so silent? Neither me nor your papa are silent person. Well I guess he can be… With a beer in his hand. You must be taking this from your uncles. Ryuu and Jiki are always so silent it’s---

Les yeux de Kitsu s’agrandir et il figea instantanément.

Kitsu était né dans un village de kitsune prospère et silencieux de la contrée.

Something wasn’t right…

Kitsu était le fils unique de ses parents.

Something wasn’t right!

Kitsu était l’enfant de son père et de sa mère.

SOMETHING WASN’T RIGHT!

La porte s’ouvrit d’un coup, faisant sursauter Kitsu. Darius venait de rentrer avec les poissons qu’il avait pêché aujourd’hui. Ça semblait avoir été une bonne pêche. Il posa ses yeux sur ceux vulnérables de son soumis et fronça immédiatement des sourcils.

-Is everything alright, love?

Kitsu détourna immédiatement le regarde vers le sol et replaça une mèche derrière son oreille.

-Y-Yeah, everything’s fine… A-Are you hungry? I can cook that…

Kitsu sentit deux bras l’enlacer par derrière et deux genoux se placer autour de lui.

-Mmm, you know what I’m hungry for? My favorite kitsune’s orb~.

Distrait, Kitsu se tourna la tête pour s’adresser à son dominant :

-Hm, not now Darius, I’m---…

L’esprit de Kitsu s’éclaircit à ce moment.

Il se rappelle être un triplet? Darius mange son orbe et il n’y pense plus.

Il se rappelle avoir trois pères? Darius mange son orbe et il n’y pense plus.

Il se rappelle de Jiki et Ryuu? Darius demande à manger son orbe…

Kitsu était paralysé. Il ne pouvait plus bouger. Il ne pouvait plus penser. Darius frotta son nez contre le sien en bec d’esquimaux, alors que Kitsu avait ses yeux grands ouverts et regardait le vide. Totalement figé.

-Mmmmh… What is it my little fox? What’s bordering you, huh? You can tell me…

Il approcha ses lèvres de l’oreille de Kitsu et lui murmura :

-What is it that you remembered, hm~?

Le coeur de Kitsu s’arrêta. Ses yeux plongèrent désespérément dans ceux de Darius pour un lueur d’espoir, mais au lieu du regard arrogant et confiant habituelle, une lueur sinistre s’était ajoutée, qui semblait étrangement être à sa place. Le sourire sombre que lui donnait Darius ne faisait rien pour réassurer Kitsu. Il voulait s’enfuir et s’accrocher désespérément à Darius, à Faith, à tout ce qu’il y avait autour de lui. Il se mit à trembler. Il secoua la tête. Il murmura, la voix tremblante :

-No… No… No. No, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no…

-Shhh sh sh sh… Calm… Calm…

-No, no, no, no, no, no, no, no, no—


Darius interrompu le mantra de Kitsu en l’embrassant. Kitsu le repoussa immédiatement, uniquement pour s’accrocher désespérément à son kimono et continuer son champ, larmes ruisselant sur ses joues écarlates. Et Darius l’enlaça. Et Darius lui flatte tendrement les cheveux. Et Darius se retint pour ne pas rire tout de le long.

La terre trembla un coup. Non… Le monde trembla un coup. Comme si quelqu’un avait frappé dessus.

-Now, now Love. What is this? Is your mind finally awakening…?

Kitsu regarda simplement Darius et apporta ses mains pour couvrir sa bouche et secouant désespérément la tête, son chant étant les seuls mots sortant de ses lèvres. Un petit rire sombre traversa les lèvres de Darius, alors qu’il replaça une mèche de Kitsu derrière son oreille.

-No matter how many times you say those words Kitsu… Reality will not change for you.

Kitsu sentait qu’il allait virer fou. Il se mit à sangloter, se tirant les cheveux comme il tentait de s’agripper au monde autour de lui. Darius éclata de rire à sa propre blague, bien conscient qu’elle avait contrariée encore plus Kitsu, surtout quand le monde trembla à nouveau, cette fois-ci plus violemment.

-Daddy? What’s wrong with mommy?

Kitsu figea. Les larmes cessèrent de couler. Il se retourna.

Ils étaient tous là.

Snow avec son aigle qui est pas censé être dans la cuisine.

Devotion, son katana sortit et sur son épaule.

Sun avec son livre de contes qu’il avait supplié d’avoir pendant des semaines.

Hope avec son gros nounours en peluche que Kitsu lui avait donné Noël passé.

Moon avec ses mains dans ses poches.

Destiny sa joue éraflé de ce matin parce qu’elle avait tenté de courir dans la rue. Grave erreur.

Faith, dans les bras de Snow, toujours aussi silencieuse mais ses grands yeux expressifs tournée vers Kitsu.

À genoux, Kitsu s’approcha désespérément de ses enfants, les bras tendus. C’était ses enfants. C’était ses trésors. Il les avait eus dans son ventre. Il les avait mis au monde. Il avait changé leurs couches. Il les avait élevés. Il les avait vus grandir. Il les avait vu sourire, courir, danser, chanter. Il les avait punis. Il les avait pardonnés. Il… Il…

Il passa ses bras autour de ses trésors, ses bébés, ses petits renards mais au simple contact de ses enfants, ceux-ci disparurent en millions de grains de poussières. Non. Non. Nononononononononon! Non! Le désespoir envahissait Kitsu alors qu’il tentait de rattraper ce qu'il restait de ses enfants, mais tout disparut, petit à petit…

Darius ria. Ria comme si c’était la chose la plus hilarante au monde.

Et Kitsu pleura. Pleura comme si son monde venait d’être réduit en cendre.

Parce que c’est exactement ce qui venait de se passer.

Darius se leva, alors que la maison, le sol, le ciel, l’univers commençait à se briser. Le monde tremblait. Des craques se formaient partout. Et puis tout disparut.

Le noir total.

Il n’y avait plus que Darius, debout et observant les alentours, pensif, et Kitsu, effondré au sol et pleurant sa vie.

Darius reposa ses yeux sur la forme de Kitsu. Il sourit et s’approcha de ‘’son soumis’’. Il s’assit à ses côtés en poussant un grognement et se mis à lui flatter le dos alors que Kitsu avait le cœur trop brisé pour faire autre chose que pleurer.

-So. You finally broke the illusion, huh. Congrats.

Seul des pleures hystériques lui répondirent.

-Took you some time tho. Five months in the real life. So I’m still counting this as a victory. Especially with how hard it is to trick a kitsune with illusions, hmm~?

Encore une fois, aucune réponse.

-But man… Really didn’t took you long to destroy the illusion after you realized you were trapped in it.

Darius posa ses yeux sur le forme de Kitsu et eu un sourire en coin :

-And you weren’t even trying to break it, were you? It just broke cause you knew it was one, right?

Kitsu qui se mordit la lèvre inférieure à cela, fut la seule réponse que Darius avait besoin pour savoir que c’était vrai. Et le kitsune noir éclata de rire.

-DAMN! You truly ARE frightening. You’ve got crazy potential there, Kitsu! You go, man! But… On another note… It’s not too late you know?

Kitsu figea à ces mots. Il porta son regard plein de larmes sur celui joueur de Darius.

-You can still see our kids. We can still live this life. But you need to kiss goodbye your real life, honey, because you can’t remember. You’ll have to forget all about everything else. Il approcha ses lèvres de l’oreille de Kitsu et murmura : You can still live in the illusion~…

L’hésitation envahit Kitsu. Est-ce que c’était ce qu’il voulait? Que voulait-il? Que DEVRAIT-il vouloir?

-I’ll give you ten seconds to choose… Otherwise, I’ll let you go back to your real life.

Darius lui donnait le choix…?

-Ten.

Kitsu se rappela la fois que Snow, jeune de 16 ans con, entra dans leur chambre sans cogner un soir et les pogna sur le point de faire l’amour. Son fils imbécile c’était seulement retourner en criant un ‘’Oh ewww! Your son is studying right next door! Eww!’’. Darius et Kitsu pensait qu’il était parti se coucher à cette heure-là.

-Nine.

Kitsu se rappela la fois qu’il jouait avec ses frères dans la cabane dans l’arbre. Ryuu l’avait poussé un peu trop fort et il avait tombé en bas de l’échelle avec son coude qui cogna dans toutes les marches de l’échelle alors qu’il s’écrasa au sol, piégeant ses deux frères dans la cabane parce que Ryuu savait pas encore voler, et se cassant le coude solide. Et Jiki qui dit simplement à Ryuu ‘’Great. Now we’re stuck in the tree. Idiot.’’

-Eight.

Destiny avait cette habitude de mettre son pouce dans sa bouche lorsqu’elle dormait. C’est adorable, mais elle a six ans et Kitsu voulait vraiment se mettre à travailler là-dessus…

-Seven.

Jiki… Il fallait trouver Jiki… Il ne pouvait pas être mort. Ils devaient le trouver et l’aider!

-Six.

Moon lui avait demandé de le laisser plus participer lorsque c’était le temps de faire à manger. Il démontrait un véritable intérêt pour la cuisine et la nourriture.

-Five.

Ryuu était toujours là pour lui. Une présence rassurante et forte près de lui, Kitsu savait qu’il pouvait toujours se fier à lui.

-Four.

Kitsu s’était marié à un homme fantastique. Il avait promis fidélité à cet homme. Il lui avait promis dévotion. Et pendant 25 ans, il tint cette promesse. Et il vécut avec cet homme, il eut une famille avec cet homme…

-Three.

Cet homme lui avait mentit. L’avait piégé. Avait joué avec ses sentiments…

-Two.

Mais Kitsu aimait cet homme…

-One.

Tout était-il vraiment une illusion…? Les émotions de Kitsu étaient réelles pourtant!!

-Time’s up~.

Le coeur de Kitsu arrêta en entendant cela.

-Well then~… Guess it’s back to reality for you~.

-N-NOOOOOOOOOO!!


-We’ve had lots of fun together, didn’t we Kitsu? But let’s play another game.
Darius se leva, sa forme commençant à disparaître. Let me put on you a clock curse. You know how those works, right? Right. I will give you fifthy years. If in fifthy years, you don’t kill the head of the Family and all the members of the council, like I did, you know? Every children that you will have that aren’t mines will die a painful and cruel death in your arms before their fifth birthdays, and nothing will save them. You won the first game. Let’s see how you do on the second, yeah?


~~~~~



Il entendait des voix enterrées. Elles devaient provenir d’une autre pièce. Il était couché sur un lit. Où était-il? Oh… Oh oui! Il devait faire à déjeuner pour les jeunes avant qu’ils aillent à l’école ou partent s’entraîner… Et Moon allait vouloir aider. Peut-être qu’ils feront des crêpes aujourd’hui. Son fils n’arrêtait pas de lui demander de lui montrer et il a finalement tous les ingrédients pour…

Kitsu ouvrit lentement les yeux. Il n’est pas dans son lit. Tout tourne. Tout est flou. Où est Darius…?

Alors qu’il reprenait doucement conscience, les voix se firent plus claires…

-You ABANDONNED me!!

-I keep telling you that I didn’t! How was I supposed to know that you would survive?? I had Kitsu to think about--!

-OH! And that turned out SO WELL didn’t it??

-Don’t talk to me like that!

-How am I supposed to talk to the bastard who abandoned me and put my brother in a coma??

-Don’t. Blame this on me. I would never want to hurt either of you.


Une voix se fit entendre de l’autre côté du lit.

-Ils ont ce même argument depuis une semaine.

Kitsu se retourna et vit une vieille dame assise sur une chaise aux côtés de son lit.

-Bien que je ne comprends pas l’angélique, je ne suis pas stupide au point de ne pas réaliser qu’ils se crient les mêmes mots encore et encore.

La dame était définitivement aveugle, si l’allure de ses yeux étaient une indication de quelque chose. Kitsu observa autour de lui. L’allure de la chambre était définitivement inconnue pour lui. Le lit n’était pas un futon, il avait une base et un matelas. Les murs étaient faits en pierre. Le style des décorations et des meubles était totalement différent de ce que Kitsu aimait. Par la fenêtre ouverte, Kitsu pouvait voir et entendre les oiseaux chanter alors que le soleil brillait sur ce qui semblait être un petit village bien différent des villages kitsunes...

Son regard déboussolé se reposa sur la vieille dame qui sembla le sentir.

-Tu as été en coma pendant environ 5 mois. Rien ne semblait pouvoir te réveiller et rien ne semblait l’avoir causé. Et puis à présent tu te réveilles comme si rien ne c’était passé. Dis-moi mon enfant, comment vas-tu?

Le cri d’agonie que poussa le renard à neuf queues, rempli de désespoir et de tristesse, put se faire entendre dans tout le village.

Ryuu et Jiki entrèrent dans la chambre en panique, rassuré de voir leur frère finalement réveillé, mais déchiré de le voir pleurer aussi hystériquement, quelque chose que ni un ni l’autre n’avait vu leur frère normalement si heureux et joueur faire.

Kitsu était trop en peine, trop perdu, pour prendre le temps d’être heureux de revoir son petit frère sain et sauf.

Les triplets ne finirent pas leur mission.

Jiki ne parla pas de ce qu’il c’était passé durant ses 5 mois seul.

Ryuu ne parla pas de ce qu’il c’était passé durant ses 5 mois seul avec le corps comateux de Kitsu.

Kitsu ne parla pas de ses 26 ans dans le monde illusoire du Yami no Chi.

Le chemin du retour fut difficile. Kitsu ne parla presque pas. La tension en Ryuu et Jiki ne faisait que monter. Chaque matin, Kitsu se réveillait et ses premières pensées étaient : ‘’Faith a bien dormi.’’ ‘’J’espère avoir le temps de jouer un peu avec Darius avant que les enfants se lèvent…’’ ‘’Moon va être tellement adorable dans un tablier. Et tellement content d’apprendre à faire des crêpes.’’

Chaque matin, Kitsu devait tout faire pour ne pas se mettre à pleurer.

Lorsqu’ils revinrent à la demeure familiale, le sermon qu’on leur donna dura des jours. Les punitions furent sévères. Ils auraient pu mourir! Ils étaient chanceux d’être revenu presque intact! Le Yami no Chi n’a pas dû les prendre au sérieux pour les laisser vivre et c’est pour ça qu’ils n’auraient jamais dû y aller. Maintenant, leur relation était remplie de tensions. Et non, ils ne se feront pas remplacer. Ils avaient juste à travailler sur leur relation eux-mêmes.

Lorsque Ryuu leur apprirent qu’ils n’avaient pas actuellement rencontrer le Yami no Chi, Kitsu ne dit rien, et les ancêtres ne changèrent pas leur discours. Ils avaient été stupides. C’était un fait qui ne changerait pas.

Masuku ralentit ses activités. Si, avant, ils se jetaient sur toutes les requêtes, même les moins importantes, ils prenaient actuellement le temps de regarder et de juger l’urgence de la requête. Les triplets commencèrent également à faire des choses sans les deux autres. Ryuu se mit à s’entrainer les jeunes de la Famille dans l’art du combat. Jiki étudia encore plus et pouvait même passer une semaine entière à l’Académie, nuit et jour. Kitsu…

Kitsu regarda le bain en silence. Son corps nu et couvert des cicatrices de ses anciens combats. Sa cheville avait été guéri durant son coma. Ses cheveux longs et lousses s’arrêtaient juste au-dessus de ses fesses. L’eau était chaude. Brûlante. Un couteau était serré dans sa main gauche.

Il se coupa d’abord la cuisse droite.

La cuisse gauche.

Le ventre.

Le poignet droit.

Le poignet gauche.

L’eau était brûlante sur sa peau. Bouillante. Kitsu n’y pensait pas. Il les voyait enfin. Le sourire de ses trésors. Ses anges. Ils étaient vivants. Ça n’avait pas été une illusion. Ils étaient là, avec lui. Snow et Devotion s’obstinait, bousculant par erreur petit Destiny qui s’érafla les genoux---

Il se sentit soulever. Des cheveux noirs lui tombait sur le visage. Darius? Darius était là aussi. Darius le transportait---

Jiki. Jiki était devant lui et pleurait et pleurait et pleurait et il semblait lui crier après. La personne qui le soulevait cria quelque chose. Ce n’était pas la bonne voix… Les cheveux étaient longs. Très longs. Trop longs pour être Darius.

Ryuu?

Beaucoup d’agitation. Beaucoup d’adulte.

Où était ses bébés? Ses trésors? Snow? Devotion? Sun? Hope? Moon? Destiny? Faith?

Darius, où suis-je?

J’ai peur.

Tu as promis de t’occuper de moi.

Darius n’était plus là.

Le monde sombra dans le noir.

La tentative de suicide de Kitsu avait choqué bien des membres de la Famille. Kitsu était aimé Que c’était-il donc passé avec lui durant leur escapade? Kitsu ne dit rien. Kitsu ne dit plus rien. Kitsu devint muet.

Il fut envoyé rester avec son grand-père. Ses frères et ses pères trop occuper avec leur travail pour la Familly. Son grand-père, Katsuo, était le plus adéquat pour s’occuper du jeune Kitsune qui refusait de parler, ou de rien faire actuellement.

Katsuo était un héro de guerre dans la Famille et était plus ou moins à la retraite. Il prenait du temps pour lui. Il était également un ermite. Alors laisser Kitsu avec lui promettait au pauvre kitsune la paix dont il avait besoin.

Katsuo ne tenta pas de communiquer avec Kitsu et de le faire parler. Mais si Kitsu ne répondait pas à sa question de s’il voulait du riz ou des toasts pour déjeuner, alors Kitsu allait devoir se servir seul. Katsuo avait d’autre chose à faire que de dealer avec son petit-fils suicidaire. Comme peinturer. Katsuo s’assoyait dans son salon, ses portes grandes ouvertes sur sa magnifique cour, et peinturait. Petites toiles, moyennes toiles, grandes toiles. Il les faisait toutes. Et Kitsu aimait s’agenouiller sur un oreiller et regarder son grand-père faire toute la journée.

Un après-midi, Katsuo était très grognon. Il poussait des grognements en peinturant. Il jetait des regards à son petit-fils et grognait avant de retourner à sa peinture. Il semblait agité. Il finit par pousser un long grognement en se levant et disparu de la pièce. Kitsu l’attendit en silence, tombant dans la lune, comme chaque fois qu’il était seul. Il revoyait le visage de ses enfants. De ses trésors. Les souvenirs l’enva—

Kitsu sursauta lorsqu’une toile fut laissé tomber devant lui bruyamment. Une toile blanche. De la peinture suivit. Le jeune kitsune leva les yeux sur son grand-père qui l’observait, cigare à la bouche. Katsuo ne dit rien. Kitsu ne dit rien. Les deux kitsunes se regardèrent en silence. Jusqu’à ce que Katsuo grogne et tourne le dos au plus jeune et lui dit d’un ton bourru :

-If you’re not gonna say anything. Then at least DO something.

Katsuo retourna à sa peinture, sous le regard surpris de Kitsu. Ce dernier l’observa un moment en silence, avant de baisser les yeux sur sa toile blanche. Et il les vit. Ses trésors. Ses raisons de vivre.

Alors Kitsu peint. Avec son grand-père, il peint, dessina et apprit même à sculpter de l’argile. Katsuo lui apprit à sculpter des vases, des animaux et des fleurs. Katsuo et Kitsu s’étaient énormément rapproché. Et Katsuo, étant l’homme de peu de mots qu’il est, et l’homme bourru qu’il est, lui déclara clairement en s’allumant un cigare :

-Yeah. You’re my favorite grandkid. I don’t hear ya nagging at me, ya don’t say shit.

Et Kitsu rit pour la première fois depuis des années. Les choses allèrent mieux pendant un moment. Kitsu avait plus de vie en lui. Il ne disait toujours rien. Mais il s’amusait à mettre du sel dans le café de son grand-père et de lui peinturer des moustaches lorsqu’il prenait des siestes au soleil. Les réactions explosives de Katsuo le faisaient bien rire.

Les coups de bâton en valaient la peine…

Noël arriva enfin.

Katsuo s’inquiétait. Au fur et à mesure, que le mois de décembre avançait, Kitsu ne disait rien. Ne riait plus. Ne fit plus de blagues poches à son grand-père. Kitsu ne peinturait plus. Il allait observer de moins en moins Katsuo peinturer. Jusqu’à ce qu’il s’enferme dans sa chambre.

-Kitsu! Get the fuck out of there and live, tabarnack!

Pas de réponse.

Kitsu pleurait. Dans la nuit, seul dans sa chambre. Il pleurait. N’imaginant pas une seconde que son grand-père fumait son cigare sous sa fenêtre et l’écoutait. N’imaginant pas une seconde que son grand-père observait ses toiles durant le jour, seul dans son salon. Seul dans la maison, où il avait vécu isolé si longtemps, mais récemment réchauffé par la présence silencieuse de son petit-fils, qui était devenue froide à nouveau.

-Kitsu! Ostie! Don’t make me take down that door!

Les toiles de Kitsu semblaient avoir comme thème les mêmes personnes. Katsuo n’avait aucune idée de qui ils étaient. On les voyait enfants, puis adolescents, jeunes adultes, bébés. Mais c’était bel et bien les mêmes personnes. On voyait des anniversaires, des soupers, des chicanes…

Une seule toile montrait quelqu’un d’autre. Un homme aux cheveux noirs et aux yeux rouges perçants, avec un sourire en coin.

Katsuo réussit à sortir Kitsu de sa chambre à Noël et le traina au party de la Famille. Kitsu revit ses frères et ses parents après plus de 7 mois. Ses oncles, tantes, cousins, cousines. Kitsu ne dit rien. Kitsu n’écoutait pas. Kitsu pensait à ses enfants. Aux Noëls magiques qu’ils avaient eus ensemble. Et au fait qu’il devrait célébrer avec eux présentement. Au fait qu’ils n’étaient pas là.

Où étaient-ils?

Pas dans la cuisine.

La cuisine était vide.

Pourquoi était-il dans la cuisine?

Était-ce un couteau dans ses mains?

La sortie… Où était la sortie?

Quelque chose coulait de ses bras. Il baissa la tête. Le couteau en main, ses avants bras étaient complètement ouverts.

Oh.

C’était son sang.

Le couteau tomba au sol.

La porte menant dehors s’ouvrit. L’avait-il refermée? Il ne savait pas.

Il neigeait dehors.

Il faisait noir.

Ses pieds nus avaient froid dans la neige. Ils virèrent rapidement bleus.

Il faisait si froid.

Il tremblait. Ses lèvres étaient probablement bleues.

Il n’avait plus beaucoup de force.

Pourquoi?

Où était ses bébés?

Snow?

Devotion?

Sun?

Hope?

Moon?

Destiny?

Faith?

Était-il tombé?

La neige tombait sur son dos.

Il faisait si froid…

Quelqu’un…

Quelqu’un…

Quelqu’un… Redonnez-lui ses bébés…

Il n’avait rien fait de mal…

Il n’avait rien fait de mal…

Alors pourquoi les lui avait-on enlevés?

Redonnez-lui ses bébés…

S’il-vous-plaît…

Par pitié…

Redonnez-lui ses bébés…

Des bras le soulevèrent.

Darius?

Darius… Où sont nos bébés?

Une voix…

Une voix lui criait après…

Il ne pouvait pas comprendre…

Courait-il?

Non…

La voix courait… Il était transporté par la voix…

Darius?

Darius.

Darius…

-SHUT THE FUCK UP AND HANG THE FUCK ON!! YOU’RE MY DUMBEST GRANDKID!! YOU HEAR?? THE DUMBEST!! A FUCKING IDIOT!! A COWARD! HANG THE FUCK ON!!

-P-…Pop… P-pop?

-That’s right kiddo. I’m hitting you when this is over.

Kitsu fut envoyé à l’infirmerie et y resta un mois. Il dormit pour la majorité du temps. Jiki et Ryuu visitèrent beaucoup. Ils pleuraient énormément. Ryuu silencieux et Jiki avait aucun contrôle sur lui-même. Ren et Hikaru restaient dormir dans la chambre dès qu’ils avaient l’opportunité. Parfois Kitsu se réveillait et il pouvait voir les quatre en train de silencieusement jouer aux cartes dans la chambre, à ses côtés.

Katsuo ne visita pas.

Kitsu fut renvoyer chez son grand-père. Au moment qu’il referma la porte derrière lui, il fut giflé si violemment qu’il tourna immédiatement mauve et s’effondra au sol. Au-dessus de lui, son grand-père le regardait, aillant l’air en contrôle mais derrière son regard on pouvait voir une tempête.

-You’re the dumbest kid ever. You don’t do that, hear me? You don’t get to do that. I won’t let you take the coward’s way out. Whatever the fuck happened to you, you get stronger and march on. You don’t get to be a coward Kitsu.

Katsuo le laisse seul pendant un moment. Un moment pour que Kitsu repense à ses mots. Et en allant s’écraser dans son lit, Kitsu y pensa. Son grand-père n’était pas un diplomate. Mais il avait essayé, ce qui était quelque chose que Kitsu jugeait d’impossible. Au moins, il avait déclaré ses intentions clairement. Kitsu devait continuer d’avancer.

Au début, c’était un peu awkward, mais la routine que grand-père et petit-fils avait créé repris tranquillement. Avec une petite différence :

-Morning pop-pop.

Kitsu se remit à parler. Juste un peu au début. Puis il finit par avoir des discussions avec son grand-père. Son grand-père ne disait pas grand-chose et se crissait probablement de ses discussions sur la mode et les possibles coupe de cheveux que Kitsu pouvait avoir, mais Kitsu était bon pour garder une discussion en vie tout seul. Les deux amis de Katsuo lui demandèrent, une fois, si le fait que Kitsu se soit mis à parler le déranger, lui qui préférait le silence à à peu près n’importe quoi. Sa réponse fut un grognement de :

-Nah. It’s Kitsu. It’s fine.

Ces mots réchauffèrent le cœur d’un pauvre kitsune dépressif.

Mais Kitsu allait mieux. Même qu’il s’était pris un deuxième travail. Après avoir passé un après-midi à commenter sur les nouveaux styles de kimonos, pantalons, chandails, robes, jupes et sous-vêtements, Katsuo lui grogna après :

-If you like it so damn much, why don’t you model or some shit. Stop nagging and whining about crap you know I don’t give a fuck about.

Alors Kitsu devint un modèle. Et avec le temps, il devint le plus demandé d’Argos. Sa capacité d’être mâle et femelle le rendait très cher, mais également plus économique. Et il était également magnifique sous ses deux formes, évidemment.

Masuku reprit ses activités, qui avaient été mises en pause après la première tentative de suicide de Kitsu. Les choses allaient mieux pour Ryuu et Jiki, et Ren et Hikaru se laissaient plus de temps libre pour les passer avec leur fils.

Kitsu continua de vivre chez son grand-père. L’homme avait besoin d’une infirmière avec son âge après tout.

Kitsu ne fit pas une croix sur son passé. Après ce qu’il a vécu? Il ne pouvait pas. Mais, comme Katsuo lui a dit de faire, il allait aller de l’avant. Il devait faire quelque chose à propos de l’horloge qui apparaissait à son cœur à minuit et disparaissait après une heure. La malédiction de l’horloge que Darius lui a donnée. Darius voulait qu’il fasse la même chose que lui. Mais Kitsu était déterminé à trouver une solution. Une alternative. Faire ce que Darius lui a demander de faire serait perdre. Et il était sûr qu’il y avait effectivement une alternative, ou Darius ne lui aurait pas donné. Darius était joueur et oui, Kitsu le voyait bien maintenant, cruel par temps, mais il préfère un jeu avec une chance pour les deux parties de gagner. C’est plus le fun lorsqu’il y a un doute, comme il dit.[/i]

_____________________________________

avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 26/11/2017
Localisation : Somewhere~
Noble
MessageSujet: Re: Le gars et/ou la fille sur le magazine que tu lis tous les jours Dim 26 Nov - 21:53
Claudia
J'ai regardé vite fait (on se demande pourquoi, ton histoire fait 8 pieds de long franchement), pis je pense que je mets ma petite étampe de validation ici
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 17/03/2017

Inventaire
Armes: Sabre
Objets magiques: Pierre magique et chapeau magique
Familiers: Lapin et deux chiens
Aristocrate
MessageSujet: Re: Le gars et/ou la fille sur le magazine que tu lis tous les jours Dim 26 Nov - 21:59
Hector
t validé

_____________________________________




But with the beast inside
There’s nowhere we can hide▵


avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 11/03/2017
Localisation : Probablement dans un bain

Inventaire
Armes: Katana
Objets magiques:
Familiers: Marco (cheval) et Henry-Martin (âne)
Académicien
http://neko-systeme.deviantart.com/
MessageSujet: Re: Le gars et/ou la fille sur le magazine que tu lis tous les jours
Contenu sponsorisé
Le gars et/ou la fille sur le magazine que tu lis tous les jours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Royale :: Présentations validées :: Personnages-
Sauter vers: