Partagez|
MessageSujet: The Father who would do anything for them Mer 20 Sep - 14:14
Kayne

“Let them be little”






Kayne, Darkweb



1 588 ans Homme Phoneutria Musicien Bois Blanc   Noire

Peau : Blanche Taille : 6’3 Corpulence : Musclé, svelte Cheveux :  Noirs et extrêmement longs et ébourrifés Yeux : Rouges Forme non-humaine : Sa vraie forme, une araignée Signe(s) distinctif(s) : Le corps couvert de cicatrices.

∞ Caractère

Kayne est calme et composé. Il est toujours prêt à écouter avant de juger. Il est également vieux. Et un papa. Et peut se mettre à agir de la sorte avec les gens plus jeune que lui, aussi fatiguant que ça est. Il est un père sévère mais aimant et adore les traditions. Comme celle que l’homme doit demander la main de sa fille avant de la marier. Ou la femme. Ou la main de son fils. En gros faut lui demander avec de marier n’importe quelle de ses enfants. Il est un homme pensif et apparaît confiant, mais en réalité il a très peu confiance en lui. Ses enfants sont tous pour lui et il est prêt à tout pour eux.


∞ Histoire

Kayne est né dans la région des Bois Blanc, en 98 412. Fils Yune Lionelly, une sylvestre aux longs cheveux noirs et aux yeux rouges perçants, et d’Émeraude Darkweb, une phoneutria aux longs cheveux bruns et aux yeux d’un émeraude enchanteur, Kayne fut élevé dans une maison remplie de bonheur et d’amour. Yune lui apprit à utiliser l’arc et Émeraude l’épée. À 20 ans, il s’engagea dans l’armée royale et devint même garde priver du roi. Mais à 53 ans il se fit offrir de devenir Académicien et accepta, quittant ainsi ses mères et partant vivre à Argos. Il étudia la magie noire et devint un mage très talentueux. Il resta à Argos un long moment, jusqu’à ce que la guerre opposant les sylvestres contre les orcs et les blacksmiths commença.

Deux ans après les débuts de la guerre, Kayne reçut une lettre d’Émeraude, lui annonçant le décès de Yune. Cette dernière s’était enrôlée dans l’armée pour se battre contre les orcs et les blacksmiths, et s’étaient fait tuée. Ravagé par la peine, Kayne retourna chez lui pour assister aux funérailles. Il resta dans son ancienne maison avec Émeraude, quoi que sans Yune, elle semblait bien vide. Après quelques jours, mère et fils se parlèrent de ce qu’ils comptaient faire à présent. Émeraude déclara qu’elle allait retourner à ses vieilles habitudes avant de rencontrer Yune et voyager sans destination. Rencontrer du nouveau monde. Kayne déclara qu’il allait rejoindre l’armée et participer à l’effort de guerre. Sur ce, les deux se séparèrent en s’enlaçant une dernière fois. Sachant très bien que les chances qu’ils se revoient étaient bien minces.

Kayne rejoignit donc les rend de l’armée et participa à ravager les ennemis et aider ses compagnons. Mais rapidement, une chose se fit claire aux yeux de l’homme, cette guerre avait été engendré par l’arrogance des sylvestres et massacrait des milliers de famille d’orcs et de blacksmiths. Et tout cela pour agrandir un territoire déjà bien grand, sans bonne justification. Kayne n’était pas du bon côté.

Il le comprit et il voulait sortir. Mais agir était une autre chose entièrement. Déserter était un acte de trahison. Et Kayne se fit attraper. Au début de la guerre, les sylvestres avaient construit une prison pour les déserteurs sur une île à l’est du continent. Ils l’avaient nommé Yazkarym. C’est là que fut apporté Kayne. Et les murs de la prison avaient été enchantés par les plus puissants mages de l’époque pour faire en sorte qu’aucune magie ne soit utilisable en ces murs. Les gens enfermés là, n’étaient donc que de simples hommes et femmes.

La prison était immense et les gardes possédaient des armes spéciales de feu, d’électricité ou de glace pour gérer les prisonniers. Les gardiens étaient injustes et abusifs, mais tous les prisonniers étaient en fait des déserteurs. Donc tous tentaient de s’aider le plus possible. Les cellules n’étaient pas vraiment surveillées, ni barrées, donc les prisonniers pouvaient aller se voir et se remonter le moral ou s’aider. La prison devient une petite communauté, maltraités par les gardes, mais soutenu par leurs pairs.

Et puis la guerre termina. Et la prison avait perdu son utilité, mais pas ses prisonniers. Et ceux-ci ne seront pas non plus libérés. Les gardes devenaient de plus en plus vicieux de jours en jours. Plus cruels. Plus corrompus. Alors que plus de déserteurs venaient dans ces murs, de nouveaux prisonniers se joignirent aux anciens. Des individus pires et cruels. Des tueurs en série, des pédophiles, des violeurs, des membres de mafias… Yazkarym devint la prison qui renfermait les pires des pires. Pour de bon. Et avec les gardes corrompus, alcool, drogues, viols, meurtres commencèrent à envahir la communauté que les déserteurs s’étaient créés. Et les cellules n’étaient toujours pas surveillées, et toujours pas barrés.

À cette époque, Kayne était persuadé qu’il allait mourir derrière les murs de pierres de cet endroit. Yazkarym allait devenir sa tombe. Son seul regret était qu’il n’aura jamais pu être un père. Et c’est en buvant avec ses compagnons déserteurs, qu’il se mit à parler de ce souhait qu’il possédait. Avoir un enfant à élever et prendre soin. Et c’est en touchant l’une des femmes qu’il l’a mis accidentellement enceinte. La panique que tous ressentir au début fut courte. Avec les conditions de vie à Yazkarym, les chances qu’elle accouche des enfants étaient presque inexistantes. Alors bien que Kayne se mit à protéger Claire, une magnifique sylvestre aux cheveux blonds et aux yeux bleus, il ne se faisait pas d’illusion que les enfants n’allaient probablement jamais voir la lumière du jour.

Mais un miracle se produisit et le jour de naissance des jumeaux arriva. Mais dans une prison où c’est chacun pour soi, Kayne dû aider l’accouchement même s’il ne savait rien à ce propos. Et il eut peur. Il fut terrifié en fait. Terrifié qu’il tue ses enfants par accident à cause de son inexpérience. Mais lorsqu’il eut ses deux bébés dans ses bras, son fils et sa fille, il comprit immédiatement l’amour d’un parent. Et les larmes qui coulèrent de ses joues ce jour-là furent les plus heureuses de sa vie.

Aren, son fils et l’aîné, avait les cheveux noirs et les yeux rouges de son papa.

Louna, sa petite fille, avait les cheveux blonds et les yeux bleus de sa maman.

Ses deux petits trésors étaient maintenant sa raison de vivre. Et lui et Claire se promirent de les protéger et de les sortir de la prison. Par tous les moyens. Malheureusement, il n’y avait pas beaucoup de moyen et le seul qu’ils pouvaient voire était de parler au chef de la prison. Ce qui n’était pas chose facile. Alors pendant ce temps, ils apprirent à vivre ensemble, en famille et Kayne et Claire vinrent à s’aimer. Ils devinrent des partenaires qui seraient toujours là pour soutenir l’autre. Kayne n’aurait pas pu souhaiter pour une meilleure mère pour ses enfants.

C’est en 98 706 alors que les jumeaux avaient 5 ans, que les jeunes parents eurent enfin une rencontre dans le bureau du chef de la prison. Et simplement en entrant dans cette pièce, Kayne pouvait ressentir la cruauté, la répulsion et la corruption qui émanait de l’homme. L’homme était immense et semblable à un cochon. Et c’était au pied d’un être aussi répulsant que Kayne et Claire s’agenouillèrent, leurs enfants derrière eux, et supplièrent l’homme de libérer leur enfant de Yazkarym. Et le port rit. Et rit. Et rit. Puis il leur offrit une proposition. Et encore à ce jour, ses mots hantent Kayne…

-Okay. Je vais le faire et les apporter le plus loin possible d’ici. Mais à une condition. Je veux voir l’un d’entre vous manger l’autre vivant, jusqu’à ce qu’il ne reste que les os. Alors que vos enfants regardent.

Bien évidemment, le refus fut immédiat. Et ils furent tous rapporter à leur cellule, sous les rire du chef. Kayne peut encore sentir le regard que ce dernier lui offrit avant qu’il sorte… Ces yeux noirs, malicieux et pervers…

Les parents devaient trouver une autre solution pour sortir leurs enfants de là. Mais il commençait à manquer de temps… Des criminels les encerclaient et des gangs c’étaient formés. Les pédophiles avaient des alliés. Et leurs enfants de 5 ans étaient si jolies… N’ayant pas d’autre choix, Kayne et Claire du se laisser violer pour acheter la sécurité de leurs petits trésors. Mais alors que les années passaient, la patience des pédophiles se brisait. Et le corps de deux adultes, aussi magnifiques étaient-ils, ne satisferait pas leurs besoins primaux.

C’est deux ans après que Kayne prit la décision la plus difficile de sa vie. La plus traumatisante. La décision de non-retour. Alors que Claire dormait avec les enfants, Kayne alla voir les gardes et leur demanda de le laisser aller voir le chef. Et une fois dans le bureau, cette phrase maudite sortit de ses lèvres :

-I’ll eat Claire. Bring her and the kids here.

Kayne ne dit rien.

Il ne dit rien à Claire, alors qu’elle fut apportée dans la pièce et qu’elle le bombarda de questions.

Il ne dit rien à ses enfants et ne pouvait même pas les regarder dans les yeux.

Il ne dit rien.

Il ne fit que se mettre à manger la femme attachée devant lui.

Les cris de douleur et de désespoir que Claire poussa le hante.

Les cris et les protestions de ses enfants le hante.

Le goût de la chair et du sang le hante.

Le regard paniqué et sans espoir de Claire le hante.

Les regards horrifiés de ses enfants le hantent.

Leurs visages pleins de larmes le hantent.

Le visage sans vie de Claire le hante.

Le rire du chef et des gardes le hante.

Et il n’arrêta pas jusqu’à ce qu’il ne reste que les os.

Immédiatement après, le chef déclara d’envoyer les enfants sur le bateau pour les envoyer loin de la prison. Kayne n’eut que ce moment pour prendre ses enfants tremblant et figé par la peur dans ses bras et leur dire :

-I’m sorry… Daddy loves you very, very much… I love you so so much my babies…

Ses enfants partirent sans dire un mot. Et Kayne ne les revit plus jamais. Et il n’a aucun doute qu’ils ne veulent probablement pas le revoir. Ils n’avaient que 7 ans. Ils n’ont aucune idée de ce qui c’est réellement passé cette journée-là. Et peut-être qu’ils n’ont pas besoin. Même avec une explication. Ce que Kayne a fait est horrifiant. Tant que ses bébés vont bien. Kayne n’aura pas de regret.

Mais il est hanté…

Après cette terrible expérience, Kayne devint seul. Et les rumeurs de la terrible chose qu’il avait fait envahir rapidement la prison. Bientôt tous le savaient. Le viol, les humiliations et le tabassage augmentèrent. Mais Kayne se laissa faire. Il le méritait. C’est ce qu’il se disait. Mais en aucun cas trouvait-il que c’était assez. Il était un monstre à présent. Un monstre aussi pire que les tueurs en série et les chefs mafieux qui se promenaient dans les couloirs glaciaux de la prison.

Une chose drastique changea par contre…

Le chef de la prison prit un intérêt malsain et obsessif sur Kayne. Kayne devint la poupée personnelle du chef. Le chef le violait, l’humiliait, le battait et l’abusait mentalement sans retenu. Il adorait Kayne. Il le trouvait drôle. Il aimait le voir brisé de l’intérieur. Il aimait voir Kayne faire semblant que rien ne l’affectait. Il aimait le voir soumis, sous lui, répondant à ses touchers…

Kayne détestait ce port.

Kayne détestait la prison.

Kayne voulait sortir.

Kayne ALLAIT sortir.

Cela pris des années. Des années de se faire allier avec les chefs mafieux qui le violaient, avec les autres prisonniers qui l’humiliaient. Mais il finit par convaincre la majorité des prisonniers de se révolter.

Ce fut un bain de sang.

Mais Kayne s’en rappelle vaguement. Il était entré dans une rage noire à l’époque.

En 98 783, la légendaire prison de Yazkarym fut détruite par une révolte des prisonniers avec très peu de survivants. Et le chef de cette révolution avait très peu de souvenir sur ce qui c’était passé.

Kayne dût réapprendre à vivre en société. Ce fut difficile au début, après près de 100 ans sans une prison. Mais il trouva paix et relaxation dans la musique. Il se mit à apprendre à jouer bien des instruments. Et il devint un musicien errant. Ayant appris à parler toutes les langues à force de côtoyer toutes les races dans la prison, Kayne se promena au pays des naïades, à Argos, dans le grand territoire des sylvestres, dans les réserves orcs et même chez les blacksmiths. Il chanta et joua de ses instruments, guitare, piano, violon, harpe, luth, yokoboe, shakuhachi et le taiko.

Et plus le temps passa, plus Kayne se mettait à rêver à sa maison remplie d’enfant à nouveau. Il voulait être un père, mais ne pensait pas qu’il le méritait après ce qu’il avait fait. Une chose que la version saoule de lui ne semblait pas croire, car elle mit une blacksmith enceinte alors qu’il buvait dans un bar. Il resta donc dans la nouvelle capitale des blacksmiths pour soutenir cette femme et élever son enfant avec, même si, encore une fois, aucun amour n’était là. Yisée, une magnifique blacksmith aux cheveux blonds et aux yeux rouges, n’était évidemment pas contente de cette tournure d’évènement, mais elle accepta l’aide de Kayne gracieusement. Les deux commençaient déjà à faire des plans pour le futur de leur enfant. Personne n’aurait pu prévoir ce qui allait ce passer.

Bien que Yisée soit une chasseuse aguerrit et une femme forte et indépendante, des complications arrivèrent durant l’accouchement, et elle ne survie pas. La tragédie fut difficile pour sa famille, mais Kayne n’avait d’yeux que pour la petite fille enrobée de rose dans ses bras. Sa nouvelle fille aux cheveux bruns, comme sa grand-mère et aux yeux rouges comme ses parents. Il l’a nomma Aria. Et il l’éleva dans la capitale des blacksmiths. De 99 967 à 99 996, Kayne éleva sa petite Aria et découvrit toutes les étapes de la vie d’un parent. Incluant laisser son trésor voler de ses propres ailes et se marier. Aria se maria à 29 ans à un blacksmith que Kayne approuva. Et à leur mariage, Kayne chanta une chanson destiner au marie de sa fille qui toucha le cœur de tous les invités de la salle.

Kayne est resté pour le mariage et prévoyait retourner à sa vie de musicien errant par la suite. Et juste avant qu’il parte, Aria lui offrit ces mots :

-Daddy, you don’t have to worry about me. He’s a good man and he treats your little girl as he should.

Kayne offrit simplement un sourire amer à sa petite fille. Sa petite fille si innocente qui n’a aucune idée du passé de son papa. Sa petite fille si innocente qui n’a aucune idée que certaines situations poussent des hommes bons à faire des choses horrifiantes.

Deux ans plus tard, dans une taverne d’Argos, une Kayne saoûle mis un nouvelle femme enceinte. Une naïade prénommée Stella qui possède de longs cheveux bleus et des yeux verts forêt. Et cette naïade était fiancée, et lui promit, en colère, qu’elle allait le faire avorter alors de ne s’attendre à rien. Et peut-être qu’elle vit quelque chose dans l’expression brisée de Kayne ce soir-là. Car neuf mois plus tard elle frappa à la porte de la maison que Kayne s’était acheter, n’ayant plus le cœur de voyager après la nouvelle de l’avortement, et elle lui donna une petite araignée, son fils qu’elle n’avait pas fait avorté finalement. Elle et son fiancé lui expliquèrent qu’ils ne voulaient pas le privé de son enfant, alors n’avait pas avorté, mais qu’ils retournaient au pays des naïades et qu’ils n’avaient aucun lien de parenté avec lui. C’est en larme que Kayne les remercia et leur dit au revoir.

Kayne vit donc à présent à Argos où il élève son dernier fils, Louvik, qui a deux ans. Son fils aux magnifiques cheveux bleus et aux yeux tout aussi bleus. Kayne est un musicien très populaire et donc a souvent besoin de faire garder son fils. Malheureusement, sa gardienne habituelle est décédée récemment. Effectivement, cette dernière avait apporté sa fille malade à l’hôpital mais une bombe a fait soudainement explosé la bâtisse. Une tragédie qui force Kayne à trouver quelqu’un d’autre pour garder son fils…

∞ Aspect social

Kayne est un musicien à Argos, très populaire et même engager par des nobles dans des soirées. Il est techniquement un ancien Académicien et pourrait probablement aller à l’Académie et faire ressortir son dossier pour se redonner les privilèges liés à ce titre, mais il s’en fou beaucoup. Il vit avec son fils de deux ans, Louvik. Kayne parle toutes les langues couramment, incluant celle des animaux fantastiques. Kayne n’est pas inquiété par les dragons. Il croit en fait que ce ne sont que des tremblements de terre. Il ne croit pas que c’est possible que les dragons soient encore vivant, si c’est vraiment arrivé. Kayne est confortable financièrement.


par humdrum sur ninetofivehelp
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Vers la capital des Blacksmiths
Académicien
MessageSujet: Re: The Father who would do anything for them Mer 20 Sep - 14:31
Logan
Bon bah hein I guess qu'on pourrait être amis, t'as pas l'air trop gossant.
Pis estie la criss de bombe à marde.

T'es validé, sexy...

....

....

...

I DIDN'T SAY THAT! I LIKE BOOBS! I'M NOT GAY!

_____________________________________

Death is an old friend of mine.
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 18/08/2017
Localisation : En compagnie de sa lesbienne préférée

Inventaire
Armes:
Objets magiques:
Familiers:
Citoyen
MessageSujet: Re: The Father who would do anything for them Mer 20 Sep - 18:21
Claudia
Je te valide parce que je te prends déjà en pitié pauvre enfant - quoique je suis plus enfant que toi, but who cares -
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 17/03/2017

Inventaire
Armes: Sabre
Objets magiques: Pierre magique et chapeau magique
Familiers: Lapin et deux chiens
Académicien
MessageSujet: Re: The Father who would do anything for them
Contenu sponsorisé
The Father who would do anything for them
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [MK3-75Pts] Father - take and hold
» [Zdaemon]Nooblife vs Fsn76 on King1
» nouvelle chanson theme de mgs5?
» Aegir ϟ Father of the Waves
» [Article - Fantasy Flight Games] In Service to Father Nurgle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Royale :: Présentations validées :: Personnages-
Sauter vers: