Partagez|
MessageSujet: Sheena Sam 26 Mai - 9:17
Sheena

“ … ”






Sheena ‘’Flesh demon’’ Nova



10 102 ans Féminin Catoblépas Forgeronne Pays des naïades Blanche

Peau : Laiteuse Taille : 5’1 Corpulence : Svelte Cheveux : Blancs, longs Yeux : Vairons, l’un rouge sang et l’autre jaune comme un chat Forme non-humaine : Un buffalo très laid avec un long coup et des cornes pointant vers le haut. Signe(s) distinctif(s) : Deux marques rouges sales sous ses yeux, et deux puissantes cornes pointant vers les cieux. Ses écailles de naïades blanches vont sur ses hanches et montent jusqu’à son torse.

∞ Caractère

Sheena est très étrange. Elle est silencieuse et on la retrouvera souvent à fixer les gens sans rien dire, ni s’approcher. Son attitude effraie les gens. Elle se fait souvent intimider, mais se laisse faire et ne se défend pas. Sheena est très amorphe aux insultes et à l’intimidation. Elle est habituée. Elle n’est pas affectée. Elle ne blâme personne pour être effrayer d’elle et la détester. Elle comprend qu’ils sont effrayés d’elle parce qu’elle est différente. Sheena souffre d’autisme. Elle a de la difficulté à comprendre les émotions des gens et a de la difficulté à ressentir les ‘’bonnes’’ émotions aux bons moments. Elle est très directe et honnête, ce qui rend les gens mal à l’aise et/ou enragés. Elle préfère réponde avec des réponses courtes et ne pas faire de phrases. Ça donne aux gens l’impression qu’elle est stupide, alors qu’elle est une grande forgeronne et enchanteresse. Si elle ne comprend pas quelque chose trop longtemps elle sent la rage l’envahir et devient agressive. Le chaos la fait paniquer et devenir violente. Mais Sheena est une fille prête à comprendre et à écouter. Elle est persévérante, ordonnée et ponctuelle. Elle est déterminée à devenir ‘’normale’’. Peu importe ce que cela veut dire…


∞ Histoire

Le rêve de la mariée était d’avoir une petite fille qui court en robe dans sa maison, apportant de la joie dans sa vie. Mais avoir un enfant s’avéra difficile pour le couple. Ils avaient beau essayer encore et encore, ils ne semblaient pas capables de procréer. Ils durent aller consulter un docteur pour avoir la terrible nouvelle que le marié était infertile.

La mariée était dévastée. Elle songea même au divorce. Elle voulait une petite fille. Elle avait
besoin d’une petite fille.

Le marié ne voulait pas perdre sa femme, il était en amour, alors il lui proposa une solution : un animal fantastique. Elle pourrait facilement et immédiatement tomber enceinte et avoir la fille dont elle avait toujours rêvé. La mariée devint rempli d’espoir et accepta immédiatement.

Ils observèrent leurs candidats avec prudence, mais finalement, ils se décidèrent sur un buffle. Ils ne désiraient pas avoir un animal trop petit par peur de perdre l’enfant, ni supérieur à cause de leurs pouvoirs qu’ils ne pourraient pas gérer. Un buffle semblait bien simple. De plus, si l’enfant avait faim, elle pourrait aller manger de l’herbe dehors, ce qui les aiderait énormément, vu qu’ils étaient très pauvres. Le buffle ne les chargeait pas non plus, il était prêt à le faire gratuitement, ce qui les aiderait énormément. Et un buffle n’est pas agressif comme un animal carnivore, comme un lion, un loup, etc. C’était parfait.

Chaque jour durant la grossesse, alors que son mari travaillait, la future mère tissait des robes, des rubans, des longs bas de dentelles et elle fit plusieurs petits souliers féminins. À cause de leur situation financière, les Novas devaient créer beaucoup de choses par eux-mêmes, au lieu de simplement les acheter. Mais ça ne les dérangeait pas. Tout ce qui importait, était leur future fille. Leur trésor. Leur princesse.

Lorsque l’enfant vint au monde, ce fut tout sauf le jour heureux qu’avaient prévu les parents.

La mère mourra presque durant la naissance. Elle se fit également prévenir qu’essayer d’avoir un autre enfant serait certainement sa mort.

Le buffle qu’ils pensaient avoir comme enfant ne s’avéra pas être un buffle. Ils avaient été trompés. La mère avait donné naissance à un horrible catoblépas. Ils étaient horrifiés.

Mais probablement ce qui acheva tout espoir d’amour que la mère aurait pu avoir pour son enfant…

C’était un garçon.

Ils retournèrent chez eux dévastés, avec un monstre à la place de l’ange qu’ils avaient tant espérer avoir. La mère, plus que le père. Elle était trop bouleversée et se trouva un travail pour éviter de rester à la maison et voir l’abomination qu’était son enfant, alors que son rêve avait toujours été d’être mère au foyer pour s’occuper de sa fille toute la journée. Le père dût lâcher son travail pour s’occuper de leur fils. C’était tout de même son enfant. Il était prêt à s’en occuper, peu importe son apparence hideuse…

Ils n’avaient pas pensé à des noms de garçon, alors ils le nommèrent simplement Sheena, comme ils avaient souhaité nommer leur fille. De toute façon, il n’y en aurait pas d’autre.

Mais au bout de quelques mois, la mère n’était plus capable de tolérer l’horreur qu’était le catoblépas. Elle devait le faire disparaître de son champ de vision. Le père protesta. Encore une fois, il dût trouver une solution pour ne pas perdre sa femme… Ou son fils. Il alla voir un dangereux sorcier, reconnut pour ses malédictions puissantes et horrifiantes, avec Sheena dans ses bras. Il lui demanda, désespéré de changer l’apparence de son fils. De n’importe quelle manière! En autant que la laideur disparaisse!

Le sorcier était habitué aux âmes stupides et désespérés qui venaient le voir en demande d’aide. Le prix à payer allait dépendre de son humeur. Il commença par analyser l’enfant avec sa magie… Ce qu’il trouva l’amusa grandement. Avec un sourire inquiétant, il assura l’homme que ça ne coûterait rien, et qu’il enlèverait à l’enfant la capacité de se transformer en l’horreur qu’était le catoblépas. Que l’enfant garderait l’apparence d’une naïade. Le père, n’ayant clairement pas retenu sa leçon, accepta, reconnaissant.

Le catoblépas prit alors l’apparence d’un magnifique petit bébé naïade, aux cheveux blancs et aux yeux vairons rouges et jaunes. Il était adorable. Les nouvelles marques rouges sous ses yeux, étaient différentes mais adorables. Par contre, il y avait de majeure différence entre lui et toutes les autres naïades… Les deux petites cornes de buffle sur le dessus de sa tête. Mais ce n’était pas grave. En autant qu’il n’ait plus la laideur de sa race.

L’homme revint chez lui et montra à sa femme leur fils. Et elle s’effondra en larmes. Il était finalement beau. Et il le resterait pour toujours. Leur vie redevint normale. L’homme allait travailler et la femme restait à la maison pour s’occuper du jeune bambin.

Sheena était finalement prêt à vivre.


Sheena portait des robes

Sheena était l’enfant de Jonathan et Sandra Nova. Sheena était une naïade. Sheena était une naïade avec des cornes. Ce qui n’était pas normal. Les autres naïades n’en avaient pas. Sa maman et son papa non plus. Maman lui dit que c’était normal pour Sheena. Sheena la crue. Maman était maman. Maman savait tout. Maman décorait ses cornes avec de jolis rubans. Sheena portait de jolies robes.

Les garçons portaient des chandails et des pantalons.

Les filles portaient de jolies robes et des jupes.

Sheena était une fille?

Maman regarda Sheena en silence.

Maman dit oui.

Sheena était donc une fille. Sheena était une ‘’elle’’. Elle était belle, Sheena. Maman lui a dit.

Sheena était différente

Elle était pauvre.

Les amis lui disaient tout le temps.

Et pour cette raison, elle n’avait pas de jolies robes comme les autres filles. Elle n’était pas aussi propre que les autres enfants. Elle n’avait pas de beaux jouets chez elle.

Alors Sheena se faisait rire d’elle. Elle se faisait rejeter.

Sheena ne pouvait pas jouer avec les filles parce que ses robes n’étaient pas aussi jolies que les leurs.

Sheena ne pouvait pas aller chez un ami avec tout le monde parce qu’elle n’avait pas de beaux jouets.

Sheena devait rester toute seule. C’est ce qu’on lui disait.

Alors Sheena resta toute seule. Après tout, c’est ce qu’on lui avait dit de faire.

Elle était étrange.

Certaines vieilles dames parlaient de comment étrange Sheena était. Sheena ne comprenait pas. Pourquoi était-elle étrange?

Parce qu’elle avait de la difficulté à comprendre des choses ‘’simples’’?

Tu ne peux pas prendre un jouet alors que quelqu’un d’autre l’utilise, même si tu le veux.

Tu ne peux pas dire à quelqu’un qu’elle est laide, même si elle l’est.

Tu ne peux pas frapper quelqu’un qui te fâche ou te fait de la peine.

Tu ne peux pas piquer une crise parce que quelque chose change ou ne fait pas ton affaire.

Tu pourrais montrer ta joie ou rire quand tu trouves quelque chose de drôle.

Tu pourrais être
normale.

Monsieur le docteur a dit qu’elle était ‘’autiste’’.

Sheena voulait juste jouer.

Sheena disait juste la vérité comme on lui a dit de toujours dire.

Sheena avait été blessé. Pourquoi pouvait-on lui faire de la peine mais pas elle?

Sheena ne veut pas manger de la soupe, le dimanche c’est des sandwichs, pas de la soupe!

Sheena ne comprend pas ce qu’est montrer sa joie. Sheena ne comprend pas ce qu’est rire.

Sheena n’est pas normale?


Les autres enfants n’aimaient pas jouer avec elle parce qu’elle faisait ‘’peur’’ et elle était ‘’étrange’’.

De toute façon, parce qu’elle était pauvre, Sheena devait rester toute seule.

Elle avait un pénis.

Sheena se changeait avec les filles pour aller se baigner. Les filles pointèrent son pénis en criant. Sheena sursauta et souffla du venin.

Il y eut le chaos par la suite.

Sheena n’aime pas le chaos.

Sheena attaqua tous ceux qui tentait de la toucher et changea des gens en pierre avec son regard.

Chaos.

Chaos.

CHAOS.

Finalement, Sheena était assise avec maman devant la principale de l’école. Maman s’excusait et suppliait qu’on laisse Sheena dans l’école. Sheena ne comprenait pas. Sandra et la principale finirent par se serrer la main. Maman rapporta Sheena à la maison.

Sheena se fit expliquer par maman et papa qu’elle avait le pouvoir de changer les gens en pierre avec son regard et de les empoisonner avec son souffle. Et qu’elle ne devait jamais utiliser ni un, ni l’autre. Maman et papa lui interdisaient. Sheena obéit.

Mais quelque chose d’autre changea. Quelque chose qui dérangea vraiment Sheena.

Maman et papa ne disaient plus que Sheena était mignonne. Ils disaient qu’il était mignon.

Sheena aimait pas ça. Sheena était une fille. Pas un garçon.

Sheena devait se changer avec les garçons. Sheena n’aimait pas ça. Sheena n’aimait pas voir les pénis des autres garçons. Sheena était inconfortable avec eux. Sheena était une fille.

Même si maman et papa la traitait comme un garçon à présent, ils étaient pauvres et maman avait seulement créé des robes pour une petite fille avant la naissance de son fils. Alors Sheena devait continuer de porter des robes. Sheena se faisait donc rire d’elle parce qu’elle portait des robes alors qu’elle était un garçon.

Sheena était une FILLE.

Elle n’avait aucune affinité avec l’eau.

Tous les enfants étaient talentueux et savaient utiliser un peu de magie d’eau. Ils savaient tous nager.

Sheena était une très mauvaise nageuse. Sheena était incapable de contrôler une simple gouttelette d’eau.

Sheena était une erreur, qu’on lui disait alors qu’on riait d’elle.

Il était étrange pour toujours porter des robes et des rubans. Il était stupide, pour ne pas avoir d’affinité avec l’eau. Il était probablement un démon, pour ne pas ressentir de peine ou de joie. Il était un garçon!!





Sheena était une fille.


Sheena ne connaît pas son papa

La situation de Sheena ne resta pas comme elle était pour longtemps. Mais elle ne s’améliora pas non plus. Au contraire, il semblait que la vie était déterminée à la rendre misérable. Et Sheena ne comprenait simplement pas ce qui se passait. Elle était si confuse.

Des douleurs étranges la prenait. Parfois elle avait l’impression d’avoir une queue qui la grattait, mais elle n’en avait clairement pas… Cette ‘’queue’’ lui faisait de plus en plus mal. Elle avait de la difficulté à dormir et à se concentrer à l’école. Elle était irritable et lançait des objets si on la dérangeait trop. Elle pleurait. Elle était mal.

Elle se plaint à ses parents. Leur réaction fut froide. Ils lui dirent de ne pas être stupide et de rester calme. Que ce n’était que dans sa tête. Et lorsqu’elle insista, ils lui dirent d’arrêter d’être étrange.

Ses parents l’avaient traité d’étrange. Ils lui avaient toujours dit de ne pas écouter les autres. Qu’elle était normale et intelligente. Et maintenant ils lui disaient qu’elle était stupide et étrange.

La colère monta.

Elle commença à grogner après les gens et baver de la mousse blanche, comme un animal enragé. On lui disait de se calmer ou on la punissait pour être aussi dégoûtante. Sheena se sentait perdre le contrôle et se mettait à attaquer les autres. La vie de Sheena ne faisait qu’empirer et empirer…

À ses neuf ans, l’incident se produisit.

C’était une journée normale, excepté que ses parents l’avaient assise avec eux pour lui annoncer une nouvelle importante. Ils étaient dans leur petite cuisine, assis sur des chaises. Sheena souffrait le martyre, sa ‘’queue’’ lui faisait tellement mal qu’elle en avait les larmes aux yeux. Mais elle tentait de le cacher. Jonathan et Sandra se tenait la main. Ils lui dirent qu’ils la trouvaient assez vieille pour apprendre la vérité. Sheena devait se concentrer sur ses parents, mais elle avait si mal. Elle sentait sa bave s’accumuler dans sa bouche, mais elle ne pouvait pas le montrer à ses parents. Elle serait encore punie. Ils lui annoncèrent ensuite que papa n’était pas actuellement papa.

Sheena les regarda, la tête qui tourne, la douleur insupportable, la bouche pleine de bave.

Maman et papa… Pas papa? Lui parlait. Elle n’arrivait pas à écouter.

La colère… La frustration? Grandissait.

Maman et papapa était probablement en train de lui expliquer ce qu’ils voulaient dire… N’est-ce pas?

La rage grandissait.

Maman et papapapa se regardèrent en souriant. Il lui offrir ensuite de doux sourires sans arrêter de parler. Sheena voyait leurs lèvres. Ils parlaient. Que disaient-ils? Qu’est-ce qui se passait, de toute façon…?

La rage ne pouvait sortir. Le corps était maudit. La rage ne pourrait jamais se relâcher.

Qui était devant elle? Qui était devant? Qui lui parlait? Lui parlait-on? Que se passait-il? Le monde était rouge. Est-ce que le monde a toujours été rouge? Sheena avait besoin de quelque chose. De quelque chose. De quelque chose. De quoi? Que se passait-il? De quoi Sheena avait-elle besoin? Sheena…. Sheena………..!!!!!!!!!

Les cris étaient aussi horrifiants que la chair qui coulait entre les petits doigts de l’enfant, mais honnêtement, c’était tellement gratifiant de les entendre. De sentir le sang… Plus. Plus. Plus! Elle avait besoin de plus?? De quoi donc?? Du goût du sang? Le sang chaud coulait dans sa bouche et était comme une drogue. Elle en voulait plus. Elle mordit dans un cou et arracha la peau, les veines et la chair qu’elle mâchouilla violemment et avala. Si bon! Divin! Rafraîchissant! Elle plongeait ses doigts dans la chair. Brisait les os. Elle sentait la chair, les organes, glisser entre ses doigts et exploser, la baignant de champs chaud. Plus. Plus Plus!! Elle devait détruire! Détruire les corps! ELLE DEVAIT FAIRE SORTIR CETTE RAGE D’ELLE D’UNE MANIÈRE OU D’UNE AUTRE!!!!

.



…..

Elle observait, les yeux vides, les cadavres non identifiables au milieu de la cuisine. Elle était assise au sol, la robe blanche imbibé du sang rouge et encore chaud qui parsemait le sol de la cuisine. La cuisine était petite. Le sang recouvrait absolument tout le plancher, comme une sorte de peinture fraîche et liquide.

C’était ses parents?

Maman et papa?

Non. Papa n’était pas son papa.

Sheena regarda ses mains. Elles étaient rouges. Et chaudes. Sous ses ongles, elle pouvait sentir la chair qui y était restée prise. Elle apporta ses ongles à sa bouche et les nettoya avec ses dents, avalant la chair prise. Elle passa une main dans ses cheveux. Elle avait de la chair et de la peau de pris. Ses cheveux blancs dégoulinaient de sang rouge. Son visage était rouge. Sa personne était complètement rouge.

…..

Sheena était sale.

Elle se leva donc et se dirigea vers la petite salle de bain. Elle prit un bain et se lava.

Sheena se sentait mieux. Elle se sentait calme. Mais pas complètement satisfaite. Cela n’avait été qu’un défoulement temporaire. Pour la calmer. Mais la rage reviendrait. Elle le savait, même si elle ne comprenait pas ce qui se passait. Mais elle se sentait tout de même mieux.

Cette nuit, elle pourra dormir paisiblement.

Le lendemain, les gens découvrir ce qui c’était passé avec ses parents. Comme son père n’était pas allé travailler et sa mère n’était pas allé la porter à l’école comme d’habitude, on alla vérifier s’ils allaient bien. Évidemment, ils n’allaient pas bien. Ils étaient morts. La panique et le scandale au village. Les naïades étaient pacifistes! Qui auraient bien pu faire ça??

On questionna Sheena. Mais Sheena ne comprenait pas ce qu’il c’était produit non plus. On la laissa tranquille. Elle était stupide et ceux qui connaissait sa vraie race, un buffle, savait qu’elle n’était pas agressive, ni carnivore comme la créature qui avait mangée ses parents. On apporta la petite à l’orphelinat. On ne trouva jamais la créature coupable d’une telle horreur. Mais c’était tout de même un petit village. Les adultes étaient superstitieux. Les enfants interprétaient les peurs de leurs parents du mieux qu’ils pouvaient.

Les enfants se tenaient la main et tournaient en rond autour d’un enfant qui se roulait en boule au sol, au centre du cercle. Et ceux qui tournaient chantaient :

‘’Sheena~, Sheena~,
Il n’a pas d’papa~,
Sheena~, Sheena~,
Il ne ressent pas~,
Sheena~, Sheena~,
Pour ces raisons-là~,
Sheena~, Sheena~,
Il nous abattra~,
Sheena~, Sheena~,
Et nous mangera~,
Si on n’s’enfuit pas~!’’

L’enfant au centre, qui était ‘’Sheena’’, se levait à ce moment, alors que les autres s’enfuyaient en criant et allait les ‘’manger’’.

Sheena n’aimait pas ce jeu. Elle n’aimait pas cette chanson.

Lorsque Sheena arrivait quelque part, l’école, le marché, la forêt, l’orphelinat, les enfants hurlaient et s’enfuyaient en riant. Elle ne se faisait plus vraiment intimider. Les jeunes étaient trop effrayés d’elle. Mais on la fuyait comme la peste. On l’appelait ‘’démon de chair’’.

Les vieilles dames piaillaient entre elle qu’elle aurait ‘’manger ses parents’’ et qu’elles avaient toujours pensé qu’elle était une abomination. Et si Sheena s’approchait, les vieilles dames lui offrait de gros sourires et lui demandaient comment elle allait, comme si elles n’avaient rien dit auparavant.

Les hommes en parlaient au bar, autour d’une bière et en murmurant tout bas, comme s’ils étaient effrayés de déclencher la bête.

Et la bête grandissait de nouveau. Après tout, la rage n’avait pas disparu. Elle s’était simplement calmée pour un moment.

À l’orphelinat, il y avait des vêtements pour garçon. Alors on tenta de forcer Sheena à les mettre. Mais elle piqua une colère. Elle était une fille! Elle portait des robes! La colère était semblable à celle qu’elle avait piqué à l’école, il y a quelques années de cela, excepté qu’elle fut plus courte. Les gens voulaient évités la catastrophe que cela avait été et la laissèrent mettre ce qu’elle voulait. Ils étaient également effrayés de fâcher Sheena, avec les rumeurs qui couraient sur elle…

Sheena était seule, détestée, crainte et incomprise.

De sa demeure, éloignée du village, le sorcier riait et riait et riait.

Sheena était seule

Sheena avait douze ans à présent. Elle n’allait plus à l’école. Elle était trop haïe, trop crainte. Même les adultes étaient effrayés d’elle et ne lui parlait pas, si possible. À l’orphelinat, elle avait graduellement perdu tous ses partenaires de chambre jusqu’à ce qu’elle soit seule. Puis on la déménagea dans une vieille garde-robe, puisqu’elle était seule de toute façon.

Sheena souffrait. Son cœur lui faisait mal. Elle avait de la peine. Elle avait toujours de la peine.

Elle avait toujours des douleurs invisibles. Elles empiraient plus elle vieillissait. Mais personne ne l’écoutait. Aux contraires, si elle en parlait, les gens devenaient terrifiés et l’enfermait dans sa chambre… Sa garde-robe.

Alors Sheena se leva durant la nuit et sortit de l’orphelinat, sous la pluie battante. Elle marcha, marcha et marcha. Elle sortit du village en entra la forêt. Elle marcha, sans but, sans objectif. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça. Elle revenait toujours au village à la fin. Car après tout, elle n’avait nulle part d’autre où être. Où vivre. Elle ne savait pas comment vivre. Elle était confuse et ne comprenait rien. Surtout à propos d’elle-même.

Sheena était si confuse. Si seule.

Elle s’assit dans une flaque d’eau, contre un arbre. Cette situation lui rappela vaguement le jour où elle s’était retrouvée assise sur le sol peinturer du sang de ses parents. Excepté qu’elle était à l’intérieur à l’époque. Elle qu’il ne pleuvait pas sur elle.

Ah. La pluie avait cessé.

Ah non. Elle avait juste cessé de pleuvoir sur elle…?

Sheena leva les yeux. Devant elle, tenant un parapluie, se trouva l’homme le plus beau qu’elle est jamais vu. Ses vêtements étaient également les plus riches qu’elle est jamais vu. Ses cheveux étaient blancs et longs, ils semblaient soyeux et doux au toucher. Sheena voulait les toucher. Les yeux bruns étaient remplis de sagesse et avaient vu bien des époques passées. Même Sheena pouvait le voir.

-What are you doing here, little boy?

Sheena ne compris absolument rien. Mais la voix était basse et mélodieuse, c’était si doux à ses oreilles. Elle voulait l’entendre encore. Elle toussa alors violemment, sa tête tournait. Non… Que se passait-il? Elle voulait observer l’homme plus longtemps…

Elle sentait un bras se glisser sous elle. Elle fut alors collée contre un corps chaud. Depuis quand avait-elle? Elle était frigorifiée. Elle toussa encore violemment. Est-ce que l’homme l’avait soulevé? Il sentait la lavande. Comme c’était relaxant… Alors que l’étranger l’emportait quelque part, Sheena s’endormit contre lui, l’arôme de lavande la relaxant et le balancement que créait ses pas la berçant dans un sommeil sans rêve.

Sheena était dans un château

Sheena se réveillait à intervalles irrégulier. Elle se sentait terrible. Elle se sentait faible, sa tête lui faisait mal et elle toussait très violemment. Elle était très malade.

Malgré tout, chaque fois qu’elle se réveillait, elle pouvait sentir des odeurs de basilics, lavandes, camomilles et une autre qu’elle ne reconnaissait pas. Les arômes la relaxaient et elle se rendormait peu après.

Parfois, elle se réveillait et l’homme était là. Parfois il la faisait manger, d’autre fois il frottait des huiles contre son torse. Les huiles sentaient toujours la camomille. D’autre fois, il était en train de la laver un bain qui était immense. Parfois, Sheena se réveillait et l’homme était simplement assit sur une chaise à ses côtés, il levait la tête et lui offrait un sourire. Comme s’il savait qu’elle allait se réveiller à ce moment-là et était venait lui tenir compagnie…

Finalement, Sheena se réveilla en se sentant très bien. L’homme n’était pas à ses côtés cette fois. Elle s’assit sur le lit et observa finalement la chambre comme du monde. Elle resta figée un moment. La chambre était tellement… Différente de ce qu’elle avait vue avant! Elle était IMMENSE et si luxuriante! Le lit à lui seul était plus gros que sa garde-robe à l’orphelinat! La couleur thème de la chambre semblait être le doré. Les arômes qu’elle avait toujours sentis flottait toujours dans l’air.

Sheena se leva, elle était dans une chemise de nuit blanche, très douce. Elle la flatta un moment, n’ayant jamais sentis ce genre de tissu auparavant. Puis elle se dirigea vers la grande porte et l’ouvrit. Elle était dans un couloir immense et richement décoré. Elle regarda à gauche, puis à droite. Personne et pas un son. Elle remarqua alors une porte entrouverte au bout du couloir. Elle décida de s’en approcher. Ses petits pieds nus résonnaient dans le silence jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant la porte. Elle passa timidement la tête dans l’ouverture.

Assit à un bureau, dos à Sheena, l’homme aux longs cheveux blancs travaillait sur des papiers. La jeune fille s’approcha timidement.

-Good morning.

Elle sursauta. Il se retourna et lui sourit doucement.

-How are you feeling?

Sheena ne comprenait pas l’homme, mais il avait une très belle voix. L’étranger la regarda un moment avant rire doucement. Il posa une main sur son torse et regarda dans les yeux de Sheena avant de dire clairement :

-Shade.

Sheena était confuse. L’homme répéta avec patience pendant un moment, jusqu’à ce que les yeux de Sheena s’illuminent finalement. Elle pointa l’homme et répéta :

-Shade!

L’homme… Shade lui sourit et hocha la tête. Il l’a pointé ensuite pencha la tête de côté. Sheena pris encore un moment pour comprendre avant de posa sa main sur son torse, comme Shade, et de dire :

-Sheena.

Shade sourit et répéta son nom. Sheena aimait entendre Shade dire son nom. Shade était totalement différent de n’importe qui qu’elle avait rencontré. Il parlait même étrangement!

Soudainement, le ventre de Sheena gronda fortement. Oh. Elle avait faim. Shade rit doucement et se leva de sa chaise, ses longues robes tombèrent autour de lui, lui donnant l’allure d’un roi. Il lui tendit la main, et sans hésitation, Sheena la pris et le suivit jusque…. Jusqu’à une immense salle à dîner. Où il y avait actuellement des servantes qui emplissaient une très longue table de nourritures que Sheena n’avait jamais vus auparavant!

L’homme s’assit à la table et invita Sheena, d’un geste de la main, de s’assoir à sa gauche. Elle le fit et jeta un regard à la nourriture. Son ventre gronda encore. L’homme rit doucement une fois de plus avant de se mettre en remplir l’assiette de la jeune fille. Sans avoir besoin de se le faire dire, Sheena se mit à dévorer tout ce qu’on lui donnait.

Elle n’avait jamais mangé rien d’aussi bon. Elle se sentait comme une princesse dans un château!

Sheena se mit à vivre avec Shade. Tout d’abord, il tenta de l’habiller dans des vêtements pour garçon, mais Sheena protesta avec passion. Shade compris rapidement qu’elle voulait porter des robes et changea immédiatement sa garde-robe. Sheena se retrouva à porter les robes les plus magnifiques qu’elle n’est jamais vu. Les servantes l’aidèrent grandement à lui montrer comment les enfiler, et à lui apprendre à se peigner et à se maquiller.

Chaque jour, Sheena allait rejoindre Shade dans son bureau avec excitation. Il lui souriait doucement, lui disait ‘’Good morning.’’ que Sheena apprit à lui dire également, ça voulait dire ‘’Bon matin’’, puis il retournait dans ses papiers qui semblaient bien importants. Sheena l’observait en silence. Shade se concentrait sur ses papiers jusqu’à ce qu’il soit prêt à porter son attention sur Sheena. Puis, il lui apprenait des mots dans la langue étrange qu’il parlait. Du mieux qu’il pouvait. Sheena avait beaucoup de difficulté, mais elle travaillait fort!

Sheena avait un balcon dans sa chambre où elle pouvait admirer le monde extérieur. Elle était si haute dans les airs! Apparemment, elle était dans une trèèèès grande tour. Et la tour était entourée d’arbres et près d’une plage. Sheena aimait observer l’océan, son balcon lui en donnait une vue magnifique.

Shade lui dit qu’il avait été un mage pour un grand roi autre fois, et qu’il avait été très en demande. Sheena n’avait pas compris pourquoi par contre. Elle ne comprenait pas assez l’angélique. Elle comprit par contre que c’était pour ça que Shade était très riche et avait une tour et des servantes. La tour était réellement remplie de toutes sortes de choses fascinantes.

Shade lui montra un étage dédié uniquement aux plantes, les murs étaient ouverts pour laisser la lumière du soleil entrer et l’odeur dans l’air étaient relaxantes et apaisantes. Sheena adorait cet étage. Un autre était une immense piscine semi extérieure. Comme l’étage avec les plantes, les murs étaient ouverts et laissait les chauds rayons du soleil passer. La tour était remplie de secrets et comportaient tellement d’étages qu’à chaque fois que Shade décidait de se promener avec Sheena, elle découvrait quelque chose de nouveau.

Mais ce qui la fascina vraiment, elle le découvrit à ses 14 ans.

Sheena est un catoblépas

Cela faisait deux ans qui Sheena était dans la tour. Elle avait finalement une facilité à parler l’angélique et avait des discussions avec Shade. ‘’Discussions’’. Sheena ne parlait pas très bien et Shade se demandait si c’est en rapport avec son autisme ou autre chose… Elle avait rencontré certains des fils de Shade. Ils étaient très vieux, ce qui voulait dire que Shade était encore PLUS vieux! Elle était rendue habitué à vivre avec des servants et dans la luxure. Shade avait décidé que puisqu’elle comprenait bien l’angélique, il était temps qu’elle poursuive ses études. Elle passait donc ses journées à étudier dans le bureau de Shade avec l’homme.

Elle pouvait toujours sentir la rage par contre. Et elle grandissait. Sheena devenait de plus en plus violente. Plus difficile. Elle se fâchait plus rapidement, elle était plus impatiente et moins concentrée. Shade faisait de son mieux pour la calmée. Il lui donnait des remèdes pour calmer sa rage et tenta de lui donner des trucs.

Mais rien ne pouvait vraiment arrêter sa rage.

Et Sheena se retrouva, une fois de plus, assise dans le sang et la chair, robe blanche teinté de rouge, au milieu de la salle à dîner.

La porte s’ouvrit.

Shade s’approcha doucement.

Est-ce que Shade avait peur d’elle a présent?

Allait-il la chasser?

Sheena ne voulait pas quitter Shade, elle aimait Shade…

Shade s’agenouilla devant elle. Il la prit délicatement dans ses bras et la serra fort contre lui.

-I’m sorry. I’m so sorry, Sheena. It’s all my fault. I’m sorry.

Sheena ne comprenait pas ce que Shade lui disait. Mais le son de sa voix grave et masculine la calma et elle s’endormit doucement contre lui.

Sheena avait tué des servantes et les autres servantes avaient un peu peur, mais Shade l’aimait toujours, il lui avait dit. Il assura les servantes que Sheena ne ferait plus mal à personne. Sheena sentait pourtant la rage en elle.

Shade l’apportant ensuite dans sa chambre et ils parlèrent. Ils parlèrent longtemps. Très longtemps. Parce que Sheena ne comprenait pas.

Shade lui apprit qu’elle n’était pas une naïade. Que Sheena était un catoblépas. Il lui montra des images. Sheena annonça qu’un catoblépas était laid et elle ne voulait pas être en être un Shade lui dit que l’apparence extérieur n’était pas importante, que Sheena restait Sheena.

Shade lui expliqua qu’elle était maudite et qu’elle ne pouvait pas se transformer en sa forme réelle, ni prendre complètement la forme d’une naïade et que c’était pour ça qu’elle avait des cornes. Et qu’elle pouvait transformer des gens en pierre d’un simple regard et pouvait souffler un venin très mortel.

Shade lui annonça qu’un animal devait prendre sa forme réelle régulièrement, ou sinon il allait attraper la rage.

Sheena avait la rage. Et il n’y avait pas moyen de l’arrêter.

Shade promit à Sheena qu’il allait faire tout en son possible pour l’aider.

Sheena fait confiance à Shade.

Sheena a une passion

Elle s’était chicanée avec Shade.

Il voulait modifier son horaire d’études et retarder le cours de mathématique de deux heures. Sheena ne voulait pas. Le cours de mathématique est à 1 heure. Pas 3 heure. Elle ne comprenait pas pourquoi ça devait être changer. Et où irait le cours d’angélique? Il était à 3 heures, mais à présent ça serait mathématique? Ça ne faisait pas de sens! Sheena n’aimait pas ça!

Elle se promenait dans la tour seule. Elle descendait. Elle tentait de se calmer. Shade lui avait dit de prendre des marches pour se calmer. Elle sentait la rage sous sa peau, lui chatouiller les mains, lui demandant de se défouler, de plonger des doigts dans la chair de quelqu’un…

Elle ne savait plus où elle était dans la tour.

Elle ouvrit un porte.

La chaleur qui se dégagea de la pièce la surpris. Et l’intérieur la surpris encore plus.

La pièce était majoritairement illuminée par les flammes provenant des fourneaux. Et il y en avait beaucoup. Plusieurs montures d’armes montraient des épées, des arcs, des haches, des masses et bien plus. Il y en avait de toutes les sortes et de tous les styles. Sheena n’avait fait que quelques pas dans la pièce, mais elle pouvait déjà se sentir attirée par cet endroit étrange.

Sheena n’avait jamais rien vu de tel. Et Sheena trouvait cela magnifique.

Ting! Ting! Ting!

Quelque chose frappait le métal?

Sheena s’approcha du bruit.

Plus loin dans la pièce, elle fut surprise de voir Aeson, l’un des fils de Shade, qui frappait ce qui semblait être une épée avec un marteau. Sheena ne savait même pas qu’il était dans la tour! Il semblait travailler bien fort. Sheena l’observa en silence. Aeson frappait le métal encore et encore et encore.

Sheena avait envie de frapper le métal elle aussi.

Aeson sursauta soudainement et la regarda.

-Sheena! You scared me! What are you doing here?

Sheena n’avait pas de réponse. Sheena ne dit donc rien.

-………… Well. Whatever. Now that you’re here, what do you think of the forge?

-F-Forge…?

-Yeah. This is the forge. Do you know what a forge is?


Sheena secoua la tête.

-A forge is where we make weapons, Sheena. Look around! All those weapons were made here. This is probably the number one forge of Beandre! Look around! We got all kind of forges with all kind of fires, so we are sure to find the one we need to make the perfect weapon! This place once hosted the best blacksmiths there ever was! But… It’s been kinda forgotten. Like this whole tower, actually. But it might be better this way for dad…

Sheena pencha la tête de côté.

-Blacksmiths…?

-Hm? Oh! Not the specie. Although they IS a lot of blacksmiths who are blacksmiths.


Sheena était encore plus confuse.

On entendit des pas résonner derrière Sheena. Elle se retourna et vit Maeral, le grand frère de Aeson.

-You’re bad at explaining things to normal person, so why are you trying with Sheena?

Maeral sourit doucement à Sheena en s’arrêtant près d’elle.

-Hey, Shee.

-Hi.

[b]-Blacksmiths, is the name of the blacksmiths specie, but it’s also the name of people who work in forges and make weapons. But we can also use the word ‘’smith’’.


Sheena hocha la tête.

-Smiths.

-So, idiot. Done with the sword?

-Don’t call me idiot! And yeah, I’m done. Don’t screw up.

-Screw up? If I do, it’ll be because it’s a bad sword.

-Hey! I’m not a smith okay! I did my best here.


Aeson donna l’épée à Maeral et se plaça près de Sheena. Il lui sourit.

-Look at what he’s doing, Shee.

Sheena observa. Maeral engrava d’étranges symboles dans l’épée en marmonnant dans un étrange dialecte. Lorsqu’il termina, les symboles s’illuminèrent un moment, sous les yeux fascinés de Sheena. Aeson lui expliqua :

-He’s enchanting the sword to give it a bonus. This one is a bonus of resistance to fire. We’re going to a volcano, we don’t want our weapons to be useless after one day.

Sheena était fascinée. Par la forge, par les enchantements… Non… Sheena était fascinée par autre chose.

Sheena était fascinée par les armes. Par le processus de les créer, de les rendre plus puissantes. Elle observa autour d’elle. Certaines des armes étaient normales à regarder, ennuyantes, d’autres étaient très laides. Mais certaines étaient magnifiques. Élégantes. Sheena pouvait presque croire qu’elles ne pourraient pas faire de mal à personne. Qu’elles n’étaient que de simples décorations.

Sheena voulait… Elle voulait faire ça. Elle voulait créer des armes. Elle voulait créer des armes puissantes. Elle voulait créer des armes magnifiques. Elle voulait taper du métal avec un marteau. Elle voulait—

-Sheena!

Sheena sursauta et regarda Aeson. Les deux hommes la regardaient en silence. Sheena, se demandant ce qu’il y avait, les regarda en silence.

Un silence s’installa.

Aeson le brisa.

-…. You alright, girl?

Sheena pointa les armes. Puis la forge. Puis les armes. Puis la forge.

Aeson était très inquiet et ne comprenait vraiment pas.

-What… What is it? What is it? What’s with the weapons? What’s with the forge?

-Aeson, Aeson! Calm down. I think… You don’t understand how a forge can make a weapon…?

-She wants to forge a weapon.


Les trois enfants se retournèrent, surprise, les frères criant à l’unisson :

-Dad!

Sheena évita le regard perçant et analyseur de Shade.

Sheena avait crier et lancer des choses. Sheena sait qu’elle ne peut pas faire ça.

Shade s’agenouilla devant elle.

Sheena refusa de le regarder.

-Look at me, young lady.

Sheena refusa.

-Sheena. Look at me.

Sheena posa piteusement ses yeux sur Shade. Shade lui sourit doucement.

-If you want to learn how to become a smith, you can. It will wake over your normal routine tho. Are you okay with that?

Sheena n’eut pas vraiment besoin de réfléchir. Un dernier regard à tout ce qu’il l’entourait, et elle hocha la tête. Elle se sentait attiré par cette profession. Elle voulait créer des armes et les enchanter. Elle voulait taper du métal. Elle voulait travailler près du feu.

Ses leçons commencèrent. Elles se déroulèrent dans la chambre de feu, ce que Shade appelait l’étage de forges. Shade réalisa rapidement, et l’avait probablement réalisé depuis le début, que les flammes et travailler le métal aidait Sheena à étouffer la rage. Sheena était fascinée et passionnée par tout ce qu’elle apprenait et très enthousiaste. Et elle avait un don naturel pour travailler à la forge et les enchantements. Elle comprenait vite ce qu’il fallait faire et pouvait l’exécuter. Il ne lui manquait plus qu’à maîtriser les enchantements pour qu’ils marchent et à développer la force requise pour gérer le métal et les armes.

Sheena a une famille

Sheena allait bientôt fêter son anniversaire. Sheena le savait, le 14 février arrivait. Sheena allait avoir 16 ans. Sheena était un peu excitée. Comme ses parents étaient pauvres, son anniversaire n’avait pas grand-chose de différent des autres journées de l’année. Mais Shade lui donnait un gâteau à son anniversaire. Et il lui disait ‘’Happy birthday’’. Sheena aimait ça. Même si elle n’aimait pas les gâteaux.

Sheena remarqua que les servantes se faisaient plus distantes et gloussaient lorsqu’elles la voyaient. Sheena ne savait pas pourquoi. Sheena n’aimait pas ça. Ça lui rappelait le village…

Lorsque Sheena demanda à Shade une explication, Shade lui dit simplement de ne pas s’en faire. Que les servantes aimaient Sheena.

Shade avait de moins en moins de temps pour Sheena.

Sheena n’aimait pas ces changements. Elle devint plus difficile et boudeuse. Shade faisait de son mieux pour l’apaiser.

Sheena se demandait si Shade allait lui dire ‘’Happy birthday’’ et lui donner un gâteau à son anniversaire comme d’habitude…

Le jour de son anniversaire, Sheena entra dans la salle à dîné et fut surprise de voir toutes les servantes, Shade et… Et les fils de Shade. Ils lui souhaitèrent tous ‘’Happy birthday’’.

Sheena les observa en silence en se mordant le petit doigt, ce qu’elle fait lorsqu’elle est agréablement surprise ou parfois lorsqu’elle est curieuse.

Shade sourit doucement. Sheena aimait sa surprise.

Il l’invita à s’asseoir et s’assit à ses côtés.

-Sheena, you’ve been in my life for around 4 years and I need to tell you something. I see you as my own daughter, Sheena. And if you would like, I would like you to see me as your father.

Sheena regarda Shade en silence. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il venait de dire…

Shade rit doucement. Il prit la main de Sheena.

-Sheena. Can I be your ‘’papa’’?

-Papa…?


Papa…?

Papa n’était pas papa.

Shade était papa?

Sheena n’était pas sûre. Mais elle aimait l’idée. Sheena aimait l’idée d’avoir Shade comme papa.

Elle hocha donc la tête. Tout le monde sourit et Shade la prit dans ses bras. Un câlin. Sheena devait mettre ses bras autour de Shade. Elle leva donc ses bras et enlaça Shade. Puis Aeson sauta sur son dos et entra dans le câlin.

-Finally! Enough with the brothers! I got a little sister!

Oui… Aeson avait raison. Être la fille de Shade signifiait que les fils de Shade étaient ses frères. Et ses frères étaient tous là. Pour son anniversaire.

Sheena aimait ça. Mais il manquait quelque chose. Elle chercha le gâteau du regard. Shade le remarqua et sourit.

-I realized that you didn’t like cake. So I ask for a chocolate fountain for your birthday this year.

Il lui montra la fontaine de chocolat. Sheena la regarda un silence un moment, sans réagir. Tous la regardèrent, attendant qu’elle dise quelque chose, qu’elle réagisse, n’importe quoi.

Elle fronça les sourcils et poussa son gémissement de mécontentement. Shade fut surpris.

-Sh-Sheena…?

Non. À son anniversaire, Sheena recevait un gâteau. Pas une fontaine en chocolat. Elle ne voulait pas de la fontaine. Elle voulait un gâteau.

Sheena donna un coup à la table pour la pousser un peu puis croisa les bras, boudeuse.

-No.

Shade n’en revenait pas.

-N-No? But Sheena I thought you loved choco—

-Cake.

-Cake? But you don’t like cake…

-Cake!


Maeral rit.

-Should’ve seen that coming dad. Hey, Sheena, sweaty, calm down, it’s not too late. Why don’t we all go make a cake?

Sheena leva la tête, intéressée.

Elle passa donc son 16e anniversaire avec tous ses frères et son père à faire un gâteau. Elle s’amusa beaucoup et ses frères moquèrent sans arrêt son père pour ne pas avoir vu ça venir. Et Shade était offusqué et avait mal à son égo, sous les constantes taquineries. Mais Sheena ne s’en préoccupait pas. Elle regardait le gâteau cuire dans le four avec impatience…

Sheena est une forgeronne enchanteresse

Au fil des années, Sheena devint une forgeronne exceptionnelle mais également une enchanteresse aguerrie. Elle fut celle qui forgea les armes de tous ses frères et se retrouva avec une immense collection d’armes dans la chambre de feu. L’étage était devenu l’étage à Sheena. La forge, son antre que personne ne pouvait entrer sans sa permission. Elle se fâchait sinon.

Elle créait des armes toujours plus belles, toujours plus puissantes. Elle créait des enchantements toujours plus permanents, toujours plus puissants. Elle réalisa bien rapidement que mettre plusieurs enchantements sur un arme risquait de briser l’arme. Mais Sheena aimait le défi. Et voulait devenir meilleure.

Cypher.

C’était le nom de l’arme de Sheena. Son nom signifiait ‘’zero, ne pèse rien’’. Cypher gardait ses propriétés destructrices, mais ne pesait absolument rien, ce qui augmentait la dextérité et la vitesse de son manieur. Il réagissait également au mot déclencheur ‘’grow’’ où il augmentait sa taille, ‘’small’’ où il rapetissait, ‘’cut’’ qui lui donnait l’habilité de couper n’importe quoi pendant un instant, ‘’come’’ qui faisait voler Cypher jusqu’à son manieur et ‘’Come Cypher’’ qui téléportait Cypher dans les mains de son propriétaire sur de très longue distance.

Cypher était une faux en diamant noire. Il était pur et lisse and noire comme la nuit. Il était le sommet de l’élégance. Les enchantements, soigneusement gravé sur sa personne, les deux roses à chaque bout et la simple tige épineuse qui l’encerclait, les doubles lame. Sheena adorait Cypher. Elle apprit à le manier avec ses frères et chaque jour elle le lavait soigneusement.

Sheena cherchait toujours à se perfectionner et à le perfectionner. Et travailler à la forge, se défouler sur le métal, lui permettant de défouler sa rage et à mieux la gérer. Ses périodes d’explosion étaient plus rares, bien que des évènements la déclenchant était bien possible. Mais peu d’évènements de la sorte se produisait, surtout qu’elle restait dans la tour.

Sheena est une fille


Sheena était une fille. Mais elle avait le corps d’un homme. Sheena était transgenre.

Sheena cherchait un moyen de changer de corps. Elle voulait être dans le corps d’une femme. Elle avait plus de 2 000 ans, mais elle n’avait pas de seins. Elle était une fille. Elle voulait des seins. Elle ne voulait plus de pénis. Elle voulait être une femme.

Ses recherches ardues furent finalement récompensées. Elle trouva un livre qui apprenait un sort de magie blanche qui permettait de changer de sexe ou de faire changer quelqu’un de sexe. Le sort était temporaire… Il ne durait seulement 3 heures… Mais c’était déjà plus que Sheena n’avait jamais eu.

Elle s’empressa d’aller dans sa chambre et de lire le livre. Elle voulait apprendre le sort le plus vite possible…

Le sort était utilisable sur plusieurs personnes par jour, mais seulement une fois par personne.

C’était un sort de magie blanche très faible, mais il en valait la peine.

Sheena se pratiqua ardument.

Sans arrêt.

Nuit et jour.

Et puis finalement…

Sheena se tenait debout dans sa chambre, illuminée par la lumière du matin. Sa robe de nuit tomba au sol en silence, exposant sa peau laiteuse à l’air de frais qui entrait par ses fenêtres ouvertes. Un petit pied fit un pas faire le long miroir de la pièce. Puis un autre. Encore. Et encore…

Devant Sheena, une femme.

Une femme aux longs cheveux blancs encadrant son visage délicat. Une femme aux longs cils noirs, à la forme délicate et féminine d’un sablier... Des écailles blanches sur ses hanches, chatouillant ses fesses montaient jusqu’à ses seins et les décorait de chaque côté de ceux-ci. Cette femme, c’était elle. C’était Sheena. Doucement, elle passa une main sur ses hanches, sur son ventre… Sur ses seins… Ses seins ronds… Ses seins moues… Elle passa une main entre ses jambes… Pas de pénis qui pend…

Sheena était une fille.

Elle recroisant les yeux de sa réflexion.

Une larme.

Une larme?

Sheena sait que les gens pleure lorsqu’ils sont triste. Sheena n’est pas triste… Sheena est…

Sous l’émotion, Sheena pleura un peu, sans comprendre pourquoi. Mais elle s’avait qu’elle était heureuse. Qu’elle se sentait bien.

Lorsque le sort se termina, elle paniqua. Elle voulait retrouver son corps à elle. Son vrai corps. Mais elle avait beau essayer, elle ne pouvait pas jeter le sort à nouveau. Elle devait attendre le lendemain.

Pendant des jours, elle se réveillait et se jetait le sort immédiatement. Au fil du temps, elle apprit à l’utiliser durant la journée, pour pouvoir en profiter avec les gens autour d’elle. Elle éveilla la magie et réussit à l’utiliser 2 fois par jour, lui permettant d’être une femme pour 6 heures de temps. Sheena était heureuse.

Sheena était comblée

Sheena avait une passion, une famille et une solution pour être une fille, bien que non parfaite. Elle gérait la rage du mieux qu’elle pouvait et elle avait une maison.

Elle était éternellement reconnaissante envers Shade et voulait lui redonner la pareille, se déclarant son garde du corps. Ce qui fit rire Shade.

Mais Sheena était sérieuse.

Shade le remarqua rapidement.

Shade trouvait sa fille adorable et il lui disait tous les jours.

Mais il était inquiet. Sa fille n’avait pas d’amis. Elle n’avait que la forge, la tour, lui et sa famille. Elle ne connaissait rien du monde réel. Et en tant que père, il ne pouvait pas regarder cela sans rien faire. Il envoya donc Sheena dans une mission. Une mission où elle devait explorer le monde et se faire des amies.

Et Sheena aimait son père et il avait toujours raison.

Sheena accepta donc et partie à l’aventure.


Sheena passa devant un petit village naïade. Elle entendit chanter. Curieuse, elle s’approcha. Devant elle, un groupe d’enfants se tenaient la main et tournaient en rond autour d’une enfant au centre. Il chantait une vieille comptine :

‘’Sheena~, Sheena~,
Il n’a pas d’papa~,
Sheena~, Sheena~,
Il ne ressent pas~,
Sheena~, Sheena~,
Pour ces raisons-là~,
Sheena~, Sheena~,
Il nous abattra~,
Sheena~, Sheena~,
Et nous mangera~,
Si on n’s’enfuit pas~!’’

Les enfants chantaient la vieille comptine que Sheena n’aimait pas… Il connaissait probablement d’horribles légendes sur le ‘’démon de chair’’. Excepté qu’ils ne savaient probablement pas qui était Sheena, ni l’origine de l’histoire et du jeu…

Sheena continua son chemin, sans un mot.



∞ Aspect social

Sheena n’a jamais posé les pieds à Argos, mais elle a entendu de nombreuses prémonitions de son père à propos des dragons, au fil des années. Elle adopte la même philosophie de son père : Ce qui arrivera, arrivera. Elle ne compte donc pas se mêler à cette situation, le destin étant une entité bien dangereuse. Elle est la fille adoptive de Shade et est à la recherche d’amis. Elle explore présentement Beandre pour la première fois de sa vie pour en trouver et pour découvrir le vrai monde. Elle parle l’enochian et l’angélique et vit confortablement grâce à la richesse de son père.


par humdrum sur ninetofivehelp


avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 26/05/2018
Localisation : Beandre
Citoyen
MessageSujet: Re: Sheena Lun 28 Mai - 0:31
Hector
t validée

_____________________________________




But with the beast inside
There’s nowhere we can hide▵


avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 11/03/2017
Localisation : Probablement dans un bain

Inventaire
Armes: Katana
Objets magiques:
Familiers: Marco (cheval) et Henry-Martin (âne)
Académicien
http://neko-systeme.deviantart.com/
MessageSujet: Re: Sheena Sam 9 Juin - 21:59
Azran
validé même si c'est en retard :)
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : un peu partout dans la ville et ses alentours

Inventaire
Armes: 2 épées courtes à lame séraphiques. Plusieurs petits couteaux ou lames à lancer
Objets magiques: .
Familiers: golem de protection pour sa boutique
Académicien
MessageSujet: Re: Sheena
Contenu sponsorisé
Sheena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Royale :: Présentations validées :: Personnages-
Sauter vers: